Améliorer votre prise de décision en observant François Legault!

0
améliorer votre prise de décision

Le 7 mai, au cours de son point de presse, François Legault a encore une fois fait preuve de transparence en présentant les critères qui orientent ses actions. Il a exposé son raisonnement et les implications de ses positions. En tant que gestionnaire, prendre une décision n’est pas toujours facile. Justifier celle-ci par la suite est encore plus complexe.

Bonnes ou mauvaises

Lors de mon premier cours en gestion au HEC, l’enseignant nous avait présenté sa philosophie sur ce sujet : « Prendre une décision, c’est choisir la moins pire des mauvaises décisions ». Trente-cinq années plus tard, c’est moi qui utilise cette citation dans mes formations. Pourquoi ? Parce que lorsqu’on décide, on fait des choix et on prend des risques. Ensuite, on assume cette intention et on s’assure de pouvoir justifier adéquatement notre démarche lorsqu’on nous le demande. Il faut aussi apprendre à vivre avec l’absence de certitude.

Risque zéro

Toutes les personnes qui font des interventions comme gestionnaire aimeraient avoir la solution parfaite, sans effet néfaste et surtout faire plaisir à tout le monde. Selon moi, c’est peu probable. La seule façon de demeurer sans risque, sans aucun impact négatif, c’est de ne pas prendre de décision. Et encore là, il va y avoir des conséquences.

François Legault et la COVID-19

Les événements que nous vivons présentement au Québec imposent possiblement les pires conditions pour un premier ministre. Les impacts de chacune des décisions du gouvernement Legault en rapport avec la pandémie impliquent des décès, des pertes d’emploi, des faillites et plusieurs autres effets majeurs. Pourtant, le premier ministre continue à s’imposer dans les meilleurs intérêts de tous les Québécois en intervenant dans un contexte difficile tout en sachant pertinemment que le risque zéro n’existe pas.

Comment fait-il pour demeurer confiant ? Il fait les meilleurs choix avec les informations qu’il possède. Il s’adjoint de personnes compétentes près de lui comme le docteur Arruda et plusieurs autres. Finalement, il prend les décisions impliquant le moins de conséquences négatives possible. Ainsi, il peut s’expliquer clairement lorsque la demande lui est adressée.

Gestionnaire, inspirez-vous et améliorez votre prise de décision en observant le premier ministre.

PARTAGER
Article précédentÉpisodes de podcast : les étapes avant, pendant et après!
Article suivantUne vie équilibrée : est-ce une utopie ou pas dans ce nouveau monde?
Gilbert Fortin

Gilbert Fortin offre maintenant aux entreprises ses services de formation et d’accompagnement sur mesure pour les superviseurs et gestionnaires de premier niveau ainsi que pour les propriétaires d’entreprise. Les programmes de formation en groupe et individuelle sont conçus pour répondre aux besoins actuels des entreprises québécoises de tous les secteurs d’activités que ce soit les TPE, les PME ou les grandes entreprises. Les services offerts ciblent autant le nouveau personnel de supervision de première ligne que les gestionnaires et les dirigeants d’expérience. Il enseigne également aux gestionnaires municipaux œuvrant dans le domaine des travaux publics pour le Service aux entreprises du Cégep de Saint-Laurent depuis 2009. Auparavant, il a enseigné des formations universitaires et non universitaires de perfectionnement professionnel en gestion à différentes clientèles de la sécurité publique, et ce, pour l’École nationale de police du Québec de 2010 à 2016. Au cours de cette période, il a été chargé de cours pour l’Université du Québec à Trois-Rivières dans le cadre de programmes universitaires pour deux clientèles de l’ÉNPQ. Il a également enseigné la formation de formateur de 2005 à 2016 ainsi que la formation de coach accompagnateur de 2010 à 2016 pour cette même école. Finalement, il a agi comme conseiller en formation. De 1983 à 2010, il a été policier pour la Ville de Laval et pendant 20 ans, il a supervisé du personnel de première ligne. Adepte de la formation il fait présentement des études de deuxième cycle à l’École nationale d’administration publique en Management public. Il possède également une formation de deuxième cycle en éducation et formation pour adultes ainsi qu’une formation universitaire en administration de services et en gestion des ressources humaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici