Comment la fin de la bureaucratie améliore-t-elle la productivité de l’entreprise?

0
La bureaucratie
  • Dans quelle sorte d’organisation travaillez-vous?
  • Souhaiteriez-vous avoir davantage de liberté et d’autonomie?
  • Avez-vous parfois l’impression que vous n’avez pas l’espace nécessaire à l’expression de votre créativité?

La bureaucratie est une forme d’organisation basée sur la hiérarchie et soumise à des règles strictes. Nous connaissons tous les effets de la dérive bureaucratique au sein de nos organismes gouvernementaux et de nos entreprises, qui se caractérisent par la lenteur, l’irrationalité, l’indécision ou l’aveuglement.

Toutes les organisations sont sujettes à être attaquées par le virus bureaucratique. Pour les entreprises qui sont soumises à la concurrence, les alertes sont automatiques et compréhensibles par tous, salariés et actionnaires. En matière d’alerte, pensons seulement aux parts de marché d’une entreprise, à ses revenus et à ses profits. Nous comprenons tous que pour éviter la disparition de nos entreprises, des réformes doivent être mises en place.

La bureaucratie : un mal répandu

Le problème est beaucoup plus sérieux et difficile à résoudre pour les organisations gouvernementales, les monopoles comme la SAQ, Hydro-Québec et bien d’autres organisations.

Ce problème se traduit dans les faits par le rallongement de la ligne hiérarchique, l’augmentation du nombre de cadres, la dilution des responsabilités (nous ne trouvons plus de responsables d’un projet et tout le monde se renvoie la balle), la segmentation des activités, le besoin de contrôle sur les salariés et sur le fonctionnement des organisations, ce qui rend omniprésents les multiples rapports, comptes-rendus et tableaux de bord, sans parler du syndrome de la réunionite et de l’avalanche de courriels.

La direction doit, dans ces circonstances, prendre conscience du fait que son besoin de contrôle a des effets pernicieux, et doit faire les changements nécessaires pour améliorer la productivité de l’organisation.

Je considère qu’une entreprise est un ensemble de rouages, comme une horloge. Pour bien fonctionner, ceux-ci doivent être en bon état.

La bureaucratie entraîne plusieurs conséquences :

  • Le mal-être au travail
  • Le manque de motivation
  • La perte d’engagement
  • Les pertes financières dues à l’absentéisme
  • Les mauvais choix stratégiques
  • La part trop importante accordée à la rentabilité financière de l’entreprise à court terme

Nos organisations sont trop structurées et très hiérarchisées, ce qui éloigne les salariés de leur dirigeant et rend la communication plus difficile.

Il faut éliminer la bureaucratie en s’assurant que notre équipe de direction est réduite à sa plus simple expression, à l’instar de Berkshire Hathaway, dont le PDG est Warren Buffet. Il faut que chaque dirigeant et gestionnaire développe une nouvelle forme d’organisation calquée sur des entreprises comme Berkshire Hathaway, Haier, Huawai et bien d’autres. Il s’agit de créer des lieux de travail où chacun a une grande autonomie basée sur des objectifs précis en matière de croissance rentable.

Nous devons développer, dans chacune de nos organisations, une approche entrepreneuriale où chacun accomplit des tâches et assume les responsabilités de son projet. Nous pouvons faire des miracles dans chacune de nos organisations.

PARTAGER
Article précédentComment placer la conscience au service de son entreprise?
Article suivantPourquoi la peur peut devenir ennemie ou alliée dans une croissance d’entreprise? 2/2
Raymond Landry

Raymond Landry a travaillé au sein de la Banque Nationale du Canada pendant 18 ans. Il agissait à titre de directeur de comptes commerciaux lorsqu’il a quitté la banque pour fonder sa propre entreprise en 1987. Tout au long de sa carrière, il est venu en aide à plusieurs entreprises, comme conseillé d’affaires. Il œuvre donc au sein des PME depuis plus de 35 ans. Il agit aujourd’hui à titre de CFO chez Boscus Canada Inc.

Il est également actionnaire et administrateur de plusieurs entreprises, membre de la Corporation des administrateurs agréés (Adm. A.) et de l’Institut des conseillers en management du Québec (CMC). Il voue une passion à l’écriture, il a publié de nombreux livres et publications touchant le domaine des affaires et de la croissance personnelle, notamment Apprivoiser le changement et réussir, Croître grâce au partenariat, et Faire croître et rentabiliser votre PME. Son prochain ouvrage, Directeur général, relève et coaching, paraîtra en 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici