Mois de la littératie financière : et si on le célébrait aussi en milieu de travail ?

0
la littératie financière

Le saviez-vous ? Le mois de novembre (qui vient de se terminer) est, entre autres choses, le mois de la littératie financière au Canada. Un mois durant lequel les « Canadiens sont encouragés à prendre en main leurs finances en établissant un budget, en ayant un plan d’épargne et de réduction de la dette et en comprenant leurs responsabilités et droits financiers ».

Nombreux sont les employeurs que j’ai rencontrés durant ce mois et à qui j’ai posé cette question, et qui ne le savaient pas. Nombreux sont, également, les employeurs qui estiment que c’est à leurs employés de faire les efforts pour améliorer leurs connaissances en finances personnelles (en privé). Ces derniers ne voient pas la nécessité d’offrir de l’éducation financière en milieu de travail, encore moins de souligner ce mois de la littératie financière dans leur organisation.

La littératie financière pour les travailleurs

Selon l’Agence de consommation en matière financière du Canada (ACFC, qui est l’initiatrice et la promotrice) du mois de la littératie financière : 84 % des travailleurs canadiens aimeraient participer à des programmes d’éducation financière en milieu de travail. Et, tant l’Autorité des marchés financiers (AMF) que l’ACFC incitent, de plus en plus, les entreprises à prendre des mesures pour encourager le mieux-être financier de leurs employés, et à offrir de l’éducation financière en milieu de travail (et minimalement, souligner le mois de la littératie financière en milieu de travail).

Dans un article paru récemment dans le magazine Les Affaires Plus, il est dit que le mieux-être financier des employés est la nouvelle tendance en ressources humaines. Ce avec quoi je suis 200 % d’accord. Par ailleurs, toujours selon l’ACFC, 70 % des travailleurs canadiens estiment que leur employeur devrait favoriser leur bien-être financier.

Alors, favoriser le bien-être (ou mieux-être) financier des employés passe par une gamme d’avantages sociaux adaptés au besoin des employés, mais doit aussi, et surtout, inclure de l’éducation financière en milieu de travail. Car, de nombreuses études le démontrent : si les employés n’ont pas de réelles connaissances en finances personnelles, ils ne seront pas à même de bénéficier des avantages sociaux mis à leur disposition par leur employeur.

Ainsi, chers employeurs, pour le bien-être de vos employés, osez l’éducation financière en milieu de travail !

PARTAGER
Article précédentComment l’enthousiasme devient contagieux dans votre entourage!
Article suivantTéléchargement de vos podcast : des trucs pour les augmenter!
Annick Kwetcheu Gamo M.B.A, M.sc

Annick Kwetcheu Gamo est Fondatrice et Présidente de Code F. inc., une entreprise qui offre des solutions innovantes en éducation financière en milieu de travail. De plus de la responsabilité et vocation sociale de Code F. (qui est de démocratiser les finances personnelles afin que toute personne puisse avoir accès à l’information qui lui est nécessaire afin de faire des choix éclairés), Annick veut, également, sensibiliser les employeurs (dirigeants d’entreprises et gestionnaires des ressources humaines) au stress financier de l’employé et l’importance de le prendre en charge.

Titulaire d’un M.sc en Management de Grenoble École de Management (France) et d’un MBA en Gestion Internationale de l’Université Laval (Québec), Annick est aussi certifiée ALMI (Associate Life Management Institute) de Loma Québec et a complété les cours Fonds d’investissement au Canada et Commerce des valeurs mobilières au Canada de Canadian Securities Institute. Annick a cumulé plus de 6 ans d’expérience dans le domaine des services financiers, tout d’abord dans l’administration des régimes d’épargne individuels et collectifs, en suite en gestion de patrimoine et de placements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici