La gestion du risque, c’est aussi (surtout !) pour les PME!

0
Gestion du risque

Les entrepreneurs portent plusieurs chapeaux : propriétaires, administrateurs, stratèges, gestionnaires et la plupart du temps – pompiers. Le temps est une ressource rare qui manque si cruellement lorsqu’il faut prendre des décisions rapides ou faire avancer les projets. C’est précisément dans cet aspect que la gestion du risque d’entreprise apporte le plus de valeur.

Nous sommes tous des gestionnaires de risque

Depuis toujours, les êtres vivants cherchent à survivre. En chassant, les créatures cherchaient à se protéger pour ne pas devenir eux-mêmes des proies. Les premiers humains trouvaient refuge dans des cavernes pour se protéger des éléments, des tempêtes et des attaques. Avec l’évolution, l’instinct de survie est demeuré et s’est transformé pour s’adapter à notre réalité moderne.

Dans les années 2000, le système financier mondial a subi des faillites d’énormes institutions financières, catégorisées comme étant trop grosses pour disparaître (too big to fail). Les gouvernements ont dû réagir et imposer un cadre réglementaire serré pour protéger leurs économies. Ces règles ont imposé la mise en place de standards et de normes, forçant les institutions financières à identifier, mesurer, gérer et rapporter leurs risques, entraînant une plus grande transparence.

Les PME ne sont pas bien différentes. Elles ont toujours dû gérer leurs risques, mais de manière plutôt informelle. De nos jours, il y a des approches structurées, notamment ISO 31000 et des outils simples facilitant la tâche des gestionnaires pour assurer la pérennité de leurs entreprises.

 Personne n’est un expert dans tout

Les entrepreneurs ont plusieurs qualités enviables, notamment la passion, la persévérance, la débrouillardise, la créativité et une expertise/expérience spécifique qui leur donne un avantage. En revanche, ils ont aussi les défauts de leurs qualités ; à la base, les entrepreneurs sont des preneurs de risques.

Prendre un risque n’est pas une mauvaise chose. Les résultats dépendent souvent du niveau de risque encouru ; si c’était si facile, tout le monde réussirait !

Les entrepreneurs doivent jongler avec des centaines, voire même des milliers de facteurs et doivent aussi compter sur un peu de chance. Il n’est pas réaliste de penser que l’entrepreneur est un expert dans tout. Les grandes entreprises peuvent compter sur plusieurs spécialistes pour les aider à tout contrôler, ce qui n’est pas le cas pour les PME.

Regarder vers l’arrière pour mieux voir vers l’avant

Le manque de temps, les urgences, les priorités, les engagements contractuels et les ressources limitées influencent la manière dont les décideurs d’entreprise agissent. Ils prennent un grand nombre de décisions cruciales dans de très courts délais avec peu de marge d’erreur.

La gestion du risque d’entreprise offre une approche, une structure, une manière de penser et des outils pour aider les entrepreneurs à prendre de meilleures décisions d’affaires.

Le concept est simple : connaître les menaces et les dangers qui nous guettent pour prendre des décisions d’affaires éclairées et factuelles. L’analyse de risque offre une série de balises qui encadrent et guident les décisions d’affaires prises par tous les intervenants de l’entreprise. C’est une étape en amont de la planification stratégique et tactique qui sauve temps et argent en fin de compte.

Aussi facile ou compliqué que vous le voulez !

Il y a 4 grandes étapes, soit :

Identifier les risques

  • Se poser la question : « qu’est-ce qui peut arriver qui nous ferait perdre de l’argent, du temps ou notre réputation ? »
  • S’asseoir en groupe, passer en revue chaque secteur de l’entreprise (opérations, service à la clientèle, comptabilité, RH, administration, systèmes, etc.) et discuter de ce qui pourrait arriver dans chaque secteur.

Évaluer les risques

  • Pour chacun des risques identifiés, déterminer si c’est possible et combien ça ferait mal :
    • « Quelles sont les chances qu’un événement en lien avec ce risque survienne ? » ; et

« Si ce risque se réalisait, quelle serait l’ampleur de l’impact  ? »

Gérer les risques

  • Prioriser les 5, 10, 15 plus importantes menaces
  • Mettre en place des stratégies pour contrer chaque menace
  • Décider comment les traiter :
    • Dans certains cas, les coûts pour diminuer le problème sont trop élevés
    • Dans d’autres cas, il y a des solutions dont beaucoup sont accessibles et simples
    • Il est aussi possible de souscrire à une assurance en lien avec le risque.

Surveiller les risques

  • Mettre en place des mesures correctives pour diminuer l’importance des risques
  • Rester à l’affût de comment chaque risque évolue et du contexte dans lequel il existe
  • Communiquer la vision et les priorités de l’entreprise, ce qui permettra à tous les employés d’approcher leurs décisions d’une même perspective

Que ce soit à l’aide de vos ressources internes ou d’un expert externe, le fait de prendre un peu de recul permet aux décideurs d’entreprise de mieux voir l’ensemble des facteurs qui affectent leur entreprise et ainsi de pouvoir commencer à gérer les surprises de demain, aujourd’hui !

PARTAGER
Article précédentQuel type de travailleur êtes-vous ? Abeille ou fourmi ?
Article suivantChers employeurs, oui, vos employés subissent un… stress financier!
François Grégoire

François Grégoire

Expert en Gestion du Risque d’entreprise, Certifié PECB – ISO 31000, Gestionnaire principal de risque

Grâce à un cumul de 25 années dans des rôles de direction stratégiques et opérationnels au sein de grandes institutions canadiennes et internationales, ainsi qu’à une certification ISO 31000 en gestion des risques, François Grégoire a pu acquérir une vaste expérience et des compétences pratiques pour conseiller des entreprises de toutes tailles dans leurs efforts pour organiser et améliorer leur gestion et leur gouvernance.

Que ce soit par des mandats de consultation à travers son cabinet-conseil CETERIS, par des projets collaboratifs, des sessions de formation ou par la participation à des conférences, il est en mesure de vulgariser les concepts et outils de gestion du risque normalement réservés aux grandes entreprises pour les rendre réels, concrets et adaptés à la réalité des PME.

Son objectif est bien clair : aider les PME à assurer leur pérennité et leur succès à long terme, par une approche basée sur la gestion des menaces et des risques qui est propre à leur réalité. Ainsi, les décideurs d’entreprise sont en mesure de prioriser comment ils utilisent leurs ressources en temps et en argent, prévoir les imprévus et réduire les impacts financiers d’événements fortuits. Comment régler les problèmes de demain, aujourd’hui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici