Comment la force d’un leader se trouve dans sa passion!

0
force d'un leader

2/5

La force est la passion. Pourquoi?

Beaucoup veulent être leader, avoir de la notoriété et avoir de la reconnaissance dans leur domaine de compétence. Une grande majorité le souhaitent, mais ne sont pas prêts à appliquer la recette complète, à faire ce qui est nécessaire et à s’investir à fond dans leur projet.

La caractéristique no 2 : Ëtre animé d’un focus indomptable, être super concentré sur ses buts

Dans l’article précédent, nous avons abordé la première caractéristique  qui différencie ceux qui connaissent le succès. Leur deuxième caractéristique est leur désir brûlant de croître et de s’améliorer pour obtenir du succès. Ils le font d’une manière presque excessive. Qui connaissez-vous qui entamerait une partie de jeu (hockey, soccer, carte, billard, etc.) ou suivrait un cours dans l’intérêt de perdre ou d’échouer ? Personne ne veut réaliser quoi que ce soit sachant que c’est peine perdue. Les gens qui réussissent sont animés par cette même passion. Toutefois, l’intensité de leur soif d’atteindre leur but est comparable à une émotion profonde.

Ceux que l’on qualifie d’impressionnants sont animés par une détermination brûlante, une envie intense de la victoire et du dépassement. Pour réussir comme eux, il faut un désir ardent de grandir, de gagner, d’atteindre un objectif, d’avoir du succès.

Comment la force d’un leader amène au succès

Pour réussir, on dit généralement que les gens à succès investissent 10 000 heures de réalisation, de pratique et d’exécution sur une même compétence. Ils y travaillent de manière intensive, avec un niveau de concentration impressionnant. Pour leur ressembler, c’est très simple, il faut être motivé, constant et persistant.

C’est ainsi que nous reconnaissons comme étant exceptionnels des artistes tels que Picasso ou Michel-Ange ; des athlètes comme Michael Jordan ou Wayne Gretzky ; des compositeurs tels que Beethoven, Bach ou Vivaldi ; des guitaristes virtuoses tels que Django Reinhardt et Jimi Hendrix. Tous, sans exception, ont pratiqué, encore et encore. Et que dire de Warren Buffet et Bill Gates ? Ils travaillent à leur passion dans les affaires, tel un artiste sur son œuvre d’art et sont aussi précis et réguliers qu’une montre suisse.

Le niveau de passion s’apparente davantage à un goût démesuré de leur art, de leur passion, voire une obsession, presque une dysfonction et c’est ce qui devient leur plus grande force, celle de poursuivre vers leur objectif, peu importe les aléas.

On observe souvent que le feu du succès tire son origine d’événements douloureux. Souvent, la personne en question veut prouver à celui qui l’a blessée qu’il s’est trompé à son sujet. Cette détermination prend naissance dans l’égo atteint, dans une souffrance ou une peine profonde.

Un événement anéantissant pour certains deviendra pour d’autres une étincelle, un moyen d’expression qui ravivera et accentuera leur concentration. Cela leur donnera l’endurance de persister vers leur but. Le gagnant, hargneux et en colère, se répète « Je vais te montrer que tu as commis une grave erreur ! ». Ces événements de la vie sont des « interrupteurs » qui font une mise à feu de la volonté.

Pour réussir, vous devez allumer votre interrupteur. Lorsqu’on arrive dans une pièce et qu’il fait noir, on met l’interrupteur en marche et d’un seul coup… la lumière éclaire toute la pièce. Il en est de même pour votre vie et celle des autres. L’événement se présente et tout à coup, tada !, la lumière est maintenant dans votre vie. Certains se reconnaîtront dans cet exemple.

Et vous : quel est votre pourquoi, votre motivation profonde ? Avez-vous un moment où la passion est soudainement née et là d’où maintenant tout devient sans limites malgré que c’est aussi très inconfortable, car il vous faut arriver ailleurs sans en connaître le prochain parcours ? Ce sont dans ces moments qu’il faut passer à un autre niveau.

Maintenant, qu’allez-vous faire ? Comment allez-vous y arriver ? Vous devez trouver votre pourquoi. Vous savez pourquoi vous le faites et vous le ressentez en vous.

L’entrepreneur arrive avec une mission, une passion, une raison profonde de réussir ce but à travers toutes les frustrations, tous les échecs et les difficultés qui feront partie de son parcours. Il en est de même pour vous. Ce but devient urgent et brûlant, c’est un incontournable, un passage obligé. Il devient la raison de se lever le matin pour continuer encore une fois à contribuer à sa réalisation.

C’est ça être « à sa place » et « être en amour avec son travail ». Si ce n’est pas votre cas, peut-être serait-il temps de vérifier et de travailler à construire cette facette de votre vie. C’est exactement comme l’électricité dans le mur, c’est en vous. Il s’agit juste de mettre la « switch à ON ». Il pourrait bien y avoir une réponse dans le changement des habitudes pour prendre le bon chemin, celui de votre passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici