Pourquoi il est temps de parler de crypto-économie?

0
Cryptoéconomie

Vous entendez sans doute de plus en plus parler de crypto-monnaie, de bitcoin et de Blockchain ? Nous allons voir ensemble, dans une série d’articles, de quoi il s’agit exactement, comment cela fonctionne et à quels besoins ces nouveaux concepts répondent.

Nous verrons également nombre de cas d’application de la technologie Blockchain (autres que pour les crypto-monnaies) et découvrirons quelques-unes des principales crypto-monnaies, telles que le bitcoin ou l’ether et le litecoin.

Passionné par les crypto-monnaies depuis fin 2015, je suis persuadé que chacun d’entre vous a intérêt à s’y intéresser aujourd’hui, tout simplement parce qu’il s’agit d’un changement disruptif profond dans la manière d’échanger de la valeur entre les individus, mais aussi parce que ce sujet concerne le monde entier, ce n’est pas un sujet local, régional ou national, mais bien mondial et supranational, qui dépasse les frontières et les gouvernements.

L’argent et les moyens d’échange en général, sont utilisés partout dans le monde, par chaque société, chaque groupe d’individus. L’apparition des crypto-monnaies dans le paysage économique mondial amène des questions, des adaptations, mais surtout, des opportunités !

Le terme « crypto-économie » fait donc référence à la nouvelle forme d’économie (aussi appelée « économie 2.0 ») amenée par les crypto-monnaies grâce à la technologie Blockchain, et initiée par la première blockchain, Bitcoin. Vous noterez que Bitcoin avec un « B » majuscule fait référence à la première blockchain jamais créée, pour permettre d’échanger la crypto-monnaie bitcoin (avec un « b » minuscule).

Bitcoin et son bitcoin, ont été créés en 2008 par une personne ou un groupe de personnes, dont le pseudonyme est Satoshi Nakamoto. Personne ne connaît aujourd’hui cet individu (ou ce groupe d’individus), et c’est également en cela que c’est très intéressant, une monnaie acéphale, sans personne à son contrôle, ni personnalité, ni autorité, ni gouvernement… une monnaie totalement libre avec son lot d’avantages, mais aussi quelques défauts, qui s’effaceront probablement au fil des années (technologie évolutive). Le bitcoin a plus de 10 ans maintenant, et l’arrêter semble totalement impossible, nous expliquerons pourquoi lors d’un prochain article. Le chemin parcouru depuis 2008 est énorme, nous verrons ce que les années à venir nous réservent !

Nous définirons prochainement plus en détail le concept de crypto-monnaie, revenons maintenant sur la technologie Blockchain en elle-même. Pour parler clairement, il s’agit d’une base de données partagée en temps réel (on parle souvent de « registre distribué ») au sein d’un réseau d’ordinateurs. Rien de nouveau, me direz-vous, le peer-to-peer (réseau paire-à-paire – P2P) existe depuis les années 90.

Seulement ici, nous n’avons pas simplement affaire à un partage de données entre les ordinateurs d’un même réseau utilisant le même protocole, nous ajoutons des caractéristiques uniques, l’unicité et la mise à jour en temps réel des données partagées sur tout le réseau !

Partager une donnée unique ! Un exemple souvent repris pour comprendre cette notion est celui d’une photo envoyée par Internet ; le destinataire reçoit une copie de la photo, néanmoins l’émetteur garde également une copie de cette photo qui n’est dès lors, plus unique.

Vous comprenez alors qu’envoyer de la valeur telle que de l’argent sur Internet à un destinataire n’était jusqu’à présent pas possible sans passer par une ou plusieurs banques, nous ne pouvions pas réaliser de tels transferts de valeur sans organe central de contrôle, un tiers de confiance sur lequel les utilisateurs doivent s’appuyer, duquel ils doivent dépendre, auquel ils doivent avoir confiance… avec une blockchain, ce registre distribué et décentralisé, cela devient possible !

Plus d’organe central intermédiaire, un utilisateur lambda peut envoyer directement à n’importe quel individu utilisant cette technologie de la valeur unique de façon rapide, peu coûteuse et avec une sécurité absolue, mais sous une nouvelle forme, sous la forme de crypto-monnaie. Rappelons que les crypto-monnaies sont plutôt appelées « crypto-actifs » par les gouvernements et ne sont jusqu’à présent pas considérées comme des monnaies, mais comme des actifs numériques.

L’écosystème crypto-économique se développe à l’échelle mondiale et chaque jour des événements importants ont lieu : des développements majeurs, des phénomènes d’adoption, des annonces relatives à sa régulation, etc. L’objectif de notre série d’articles est aussi de vous donner une vision plus précise sur le sujet afin que vous en compreniez toute la portée globale et le potentiel futur !

Au fur et à mesure, nous vous apporterons toutes les connaissances requises pour que vous ayez une véritable vision sur les profonds changements à venir avec le développement de la crypto-économie.

PARTAGER
Article précédentPourquoi il faut être un leader pour réussir une relève d’entreprise?
Article suivantDe l’intelligence à la conscience collective et vice-versa!
Olivier Leclerc

Je m’appelle Olivier LECLERC, j’ai 34 ans. Ingénieur de formation,  j’investis, je m’informe et je me forme en crypto-monnaie et en technologie Blockchain depuis 4 ans, et j’ai vraiment compris au cours de l’année 2017 que cette « nouvelle économie » était là pour rester, et que le besoin en formation allait être croissant (le nombre de « crypto-débutants » va être très important dans les mois et les années à venir). J’ai suivi une formation théorique en anglais à l’Université de Nicosie en 2017 et 2018 (diplôme obtenu en 2018), la première université au monde à enseigner un module sur les crypto-monnaies.

J’ai co-fondé en 2017 MyCryptoClub (https://fr-fr.facebook.com/mycryptoclub/) à Toulouse/France, un club d’éducation sur les crypto-monnaies, avec lequel nous avons organisé plusieurs événements physiques (présentations et discussions autour de la crypto-économie). En 2018, j’ai créé Neoconomia, www.neoconomia.fr en tant que formateur indépendant en crypto-économie, pour les entreprises et les particuliers.

Notre formation standard de 8h a pour but d’enseigner au stagiaire des bases théoriques solides (pour comprendre l’aspect « révolutionnaire » de la technologie Blockchain) ainsi qu’un savoir pratique général (connaissance des outils et de l’écosystème, applications concrètes…). Mon objectif est qu’il sorte de la journée de formation avec une vision globale sur la technologie et les capacités pour évoluer de manière autonome dans la crypto-économie.

Par ailleurs Neoconomia assure également un format « SAV » intéressant auprès de mes stagiaires (voir https://www.neoconomia.fr/sav.html). Mon ambition personnelle est de contribuer à la démocratisation des crypto-monnaies par l’éducation et l’accompagnement. Annexe 1 – Fiche formation présentielle

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici