Pénurie de main d’oeuvre : à chacun sa solution? Avez-vous la vôtre?

0
Pénurie de main d'oeuvre

Il ne faut pas retourner bien loin pour retrouver une main d’œuvre abondante. De la révolution industrielle jusqu’à il y a quelques décennies seulement alors que les baby-boomers régnaient en surnombre, on ne se posait même pas la question. Dès les années 80, plusieurs spécialistes commencèrent à nous annoncer ce qui était pour devenir inévitable, s’expliquant principalement par l’érosion démographique.

Ainsi, une génération représentant un des plus hauts taux de natalité au monde, allait passer graduellement le flambeau à une série de générations représentants un des plus bas taux de natalité de nos sociétés modernes. Bien que d’autres éléments secondaires puissent expliquer cette rareté de main d’œuvre, mathématiquement, l’équilibre fut rompu.

Malgré ces prévisions prévisibles, il y a des entreprises qui se tirent mieux d’affaire que d’autres.

  • Que font-elles, que les autres ne font pas ?
  • Qu’est-ce qu’elles n’ont pas voulu voir ?

Alors que la pénurie de main d’œuvre était encore théorie et spéculations, les entreprises avant-gardistes et pro-actives prirent une longueur d’avance avant que se pointe l’état d’urgence. Bien que la notion de pénurie effleurât que certains visionnaires, certaines organisations comprirent le véritable sens de l’expression stipulant que les ressources humaines représentent le capital le plus important pour toute entreprise aspirant au succès collectif.

Ainsi, les vœux pieux que plusieurs entreprises véhiculent encore, ont laissé place pour d’autres, à des stratégies organisationnelles favorisant la rétention des talents au service de l’engagement et la mobilisation. Garder ses forces vive, n’est pas une question de distribution de bonbons sous forme d’avantage pécunier.

Le parcours d’adaptation passe plutôt par la mise en place d’une stratégie de transformation culturelle à long terme. Concrètement, elles ont fait preuve de leadership en envisageant des revirements organisationnels audacieux. Durant ce temps, plusieurs entreprises qui ne seront plus là dans 10 ans, se demanderont longtemps ce qui s’est passé ?

Afin de favoriser la rétention des talents avant d’avoir recours à l’embauche de nouveaux effectifs, voici une liste d’exemples non exhaustive qui ont pu permettre à certaines entreprises de mieux déjouer les impacts de la pénurie. Considérant que seulement 13 % des employés selon une étude nord-américaine se définissent comme étant engagés dans le cadre de leur fonction, toute organisation a intérêt à stimuler le désir de contribuer davantage.

Exemples d’éléments pouvant contribuer à la rétention et la mobilisation :

Reconnaissance et mieux-être au travail :

  • Considérer les employés comme des partenaires (ex. Wal-Mart)
  • Mise en place d’un comité de reconnaissance et de mieux-être au travail
  • Accès à des installations pour activités physiques

Organisation du travail :

  • Transformation des organigrammes en silo, en structure participative
  • Intégrer des équipes de gestion autonomes
  • Horaires flexibles favorisant l’équilibre travail-famille
  • Etc

Formation :

  • Mise en place d’un programme d’accueil, d’intégration, de coaching ou de mentorat favorisant la transmission de connaissances
  • Mise en place d’un programme de formation continu
  • Aide à la scolarisation (DES, AEC, DEC, BAC, etc…)

Leadership :

  • Développement d’un leadership transformationnel et situationnel
  • Choisir les gestionnaires également pour leurs compétences non techniques (savoir être)
  • Remplacer les évaluations de rendement par des appréciations d’engagement
  • Etc

La liste pourrait s’allonger pratiquement à l’infinie. Cependant, il n’existe pas de solution unique ou miraculeuse. Chaque entreprise possède à la fois le pouvoir et la responsabilité de trouver la recette qui lui convient selon sa réalité et son désir d’innover.

À CHACUN SA SOLUTION AFIN DE FAVORISER LA RÉTENTION

BONNE CHANCE

PARTAGER
Article précédentProductivité par heure travaillée : connaissez-vous le pays numéro un?
Article suivantCrypto-monnaies : l’utilisation concrète pour moins de spéculation et plus de démocratisation!
Alain-Guy Tremblay, M.Sc., CRHA, RCC

Alain-Guy Tremblay, M.Sc., CRHA, RCC

Formateur, coach et conférencier

Ayant parcouru diverses institutions d’enseignement au fil des décennies, Alain-Guy est devenu un professionnel aux multiples ressources par la force des choses. Ses compétences et son expérience lui ont permis de se positionner à titre d’expert en santé et sécurité, mais surtout à titre de formateur, tant en entreprises qu’en milieu collégial.

Bien qu’il ait connu des périodes d’embauche à titre d’employé, c’est à titre de consultant et conseillé qu’il s’est particulièrement illustré. Aujourd’hui, il a une fois de plus élargie ses champs de compétence pour répondre aux besoins des entrepreneurs sous les chapeaux de coach, auteur, formateur et conférencier en abordant certains sujets, dont le leadership responsable, ainsi que la puissance de la reconnaissance.

Aujourd’hui, c’est dans un esprit de consolidation que je mets mon bagage de connaissance à contribution. En respectant des valeurs telles l’entraide et la collaboration, je soutien maintenant les leaders dans leur démarche d’entreprenariat. Ainsi, je les accompagne vers la réussite convoitée dans un environnement dynamique où ils se sentent compris et moins isolés. Plus que jamais, je crois en la citation qui dit que ‘’seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin’’. C’est ainsi que je suis devenu le co-fondateur de Leader Académie – élite.

En conclusion, je possède une précieuse expertise que je mets volontiers à votre disposition afin de vous épauler et vous accompagner dans votre recherche d’excellence et de réalisation.

Courriel : info@alainguytremblay.com

Page Web : www.alainguytremblay.com/accueil

Pour me joindre : 514 941-8213

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici