Crypto-monnaies : l’utilisation concrète pour moins de spéculation et plus de démocratisation!

0
Crypto-monnaies

C’est ici que subsiste la grande problématique que rencontrent les principales crypto-monnaies aujourd’hui ! Le chemin parcouru est impressionnant, mais il bute sur l’obstacle que représente leur utilisation dans le monde physique. En effet, le bitcoin et les crypto-monnaies en général sont plutôt vus comme des supports d’investissement dans la pensée commune.

Qui blâmer pour cela lorsque l’on constate la volatilité de leurs cours ? Cela dit, comme pour toute révolution technologique, il y a nécessairement une phase de spéculation engendrée par des early adopters voyant ici une opportunité de création de richesse exceptionnelle, ainsi que des traders avides de volatilité !

Pourtant, seul le concret servira la cause, réduire la volatilité et amplifier la démocratisation des crypto-actifs dans la vie de tous les jours. Le concret, qu’est-ce que c’est ? C’est le commerçant en bas de chez soi qui accepte le bitcoin comme moyen de paiement (pour commencer) !

Y sommes-nous, en France ? Pas encore, de toute évidence… mais il suffira d’une étincelle, j’entends une solution technique légale et scalable pour permettre à n’importe quel point de vente d’accepter ces nouveaux moyens de paiement avec (au moins pour le moment) une couverture en euros pour le commerçant (afin de se protéger de cette fameuse volatilité !), mais surtout, un paiement instantané (ce que ne permet pas la blockchain Bitcoin dans son état brut).

Pour cela, le gouvernement et l’AMF devront travailler main dans la main avec les prestataires de services en actifs numériques (PSAN) et les acteurs de ce nouveau marché que représente l’acceptation des crypto-paiements dans les points de vente.

On estime à 100 000 le nombre de commerces électroniques acceptant le bitcoin en tant que moyen de paiement, mais le commerce électronique, ce n’est pas suffisant, les commerçants physiques doivent s’y mettre pour donner l’élan essentiel à l’adoption massive des crypto-actifs dans le monde réel.

Le site coinmap.org recense environ 15 000 crypto-commerçants physiques, et ce chiffre évolue chaque mois. C’est un excellent indicateur pour suivre la démocratisation des crypto-monnaies à travers le monde, et constater que la France n’est pas en avance sur ce point. En janvier 2014, ils n’étaient que 2 000 recensés, et en 2013, 0 ! Un beau chemin parcouru, mais la route reste longue…

Et si l’étincelle tant attendue avait été annoncée ? Et si la solution légale et scalable était prête ?

L’avenir de la crypto-monnaies

Ce mardi 24 septembre, lors de la Paris Retail Week, la société GlobalPOS, qui propose des solutions de logiciels de caisse et qui équipe déjà 25 000 points de vente (dont Décathlon, Séphora, etc.), a annoncé en grande pompe, la sortie de l’application #EasyWallet, qui permettra aux détenteurs de bitcoin de les dépenser dans l’ensemble de ces 25 000 points de vente dans la mesure où ces derniers auront choisi de faire la mise à jour rapide et gratuite pour le permettre.

La nouvelle a fait grand bruit et je vous invite à voir la vidéo de l’action de communication qui a été mise en place pour accompagner cette annonce ! Cette information capitale a été largement reprise aussi bien par les médias spécialisés que par la presse grand public et donne énormément d’espoir dans la course à l’adoption des crypto-monnaies en France et dans le monde ! Nous attendons avec impatience les premières enseignes à effectuer la mise à jour !

PARTAGER
Article précédentPénurie de main d’oeuvre : à chacun sa solution? Avez-vous la vôtre?
Article suivantL’expérience client, pourquoi est-ce important de bien la définir!
Olivier Leclerc

Je m’appelle Olivier LECLERC, j’ai 34 ans. Ingénieur de formation,  j’investis, je m’informe et je me forme en crypto-monnaie et en technologie Blockchain depuis 4 ans, et j’ai vraiment compris au cours de l’année 2017 que cette « nouvelle économie » était là pour rester, et que le besoin en formation allait être croissant (le nombre de « crypto-débutants » va être très important dans les mois et les années à venir). J’ai suivi une formation théorique en anglais à l’Université de Nicosie en 2017 et 2018 (diplôme obtenu en 2018), la première université au monde à enseigner un module sur les crypto-monnaies.

J’ai co-fondé en 2017 MyCryptoClub (https://fr-fr.facebook.com/mycryptoclub/) à Toulouse/France, un club d’éducation sur les crypto-monnaies, avec lequel nous avons organisé plusieurs événements physiques (présentations et discussions autour de la crypto-économie). En 2018, j’ai créé Neoconomia, www.neoconomia.fr en tant que formateur indépendant en crypto-économie, pour les entreprises et les particuliers.

Notre formation standard de 8h a pour but d’enseigner au stagiaire des bases théoriques solides (pour comprendre l’aspect « révolutionnaire » de la technologie Blockchain) ainsi qu’un savoir pratique général (connaissance des outils et de l’écosystème, applications concrètes…). Mon objectif est qu’il sorte de la journée de formation avec une vision globale sur la technologie et les capacités pour évoluer de manière autonome dans la crypto-économie.

Par ailleurs Neoconomia assure également un format « SAV » intéressant auprès de mes stagiaires (voir https://www.neoconomia.fr/sav.html). Mon ambition personnelle est de contribuer à la démocratisation des crypto-monnaies par l’éducation et l’accompagnement. Annexe 1 – Fiche formation présentielle

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici