De l’oxygène pour les leaders : un paradigme de croissance harmonieuse!

0
les leaders

Temps de lecture : 2 minutes

Pour les entreprises privées, la croissance passe par l’augmentation du chiffre d’affaires. Elle emprunte trois avenues, en séquence. La première concerne l’exploitation de la loyauté des clients à qui il est plus facile de vendre que d’en acquérir de nouveaux.

Vient ensuite l’augmentation du taux de closing, sans travailler plus, mais en travaillant mieux pour en gagner plus. Enfin, la gestion de l’intelligence stratégique (Competite Intelligence) sert à mobiliser l’ensemble des employés comme autant d’yeux et d’oreilles pour monitorer son environnement.

Toutefois, l’augmentation des ventes ne peut se traduire par une baisse de qualité avec son impact sur la satisfaction et la loyauté des clients. Conséquemment, l’amélioration de la performance professionnelle est un prérequis indispensable.

Incidemment, alors que les entreprises publiques et parapubliques ne sont pas concernées par l’augmentation de leur chiffre d’affaires, l’amélioration de leur performance professionnelle constitue un impératif catégorique. Si un diagnostic devait révéler des non-qualités, des ajustements doivent être apportés en priorité.

Certaines organisations présentent un climat de travail malsain qui voue à l’échec toute tentative d’amélioration. Le traitement des toxicités relationnelles est prioritaire afin de niveler le chemin de la croissance. Si le harcèlement moral est mieux connu, les symptômes de toxicité sont multiples : silos hermétiques, manque de collaboration, absentéisme, déficit d’engagement et la liste est longue. Ils constituent à des degrés divers des risques psychosociaux qui minent le potentiel des organisations. Leur constat requiert de toute urgence une intervention de team building.

Finalement, toute dynamique d’amélioration va trouver son terme, sa limite. Il faut donc repousser les limites par la stimulation de la créativité des équipes. Il s’agit là d’une véritable fontaine de Jouvence permettant de rajeunir les pratiques, d’en inventer, d’innover, de créer.

L’imagination est alors au rendez-vous. Ce n’est pas tant un processus qu’un état d’esprit qui suscite l’enthousiasme par l’expression de nos passions. Les deux hémisphères du cerveau, rationnel et relationnel, fonctionnent alors en harmonie. Réenchanter l’entreprise dans l’épanouissement de ses employés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici