Coalition Avenir Québec et élection Québec 2018 : entrevue au Journal Action PME

0
Coalition Avenir Québec

Le Journal Action PME remercie la collaboration du Coalition Avenir Québec et leur souhaite bonne chance dans l’élection du 1 octobre 2018.

Montréal, mardi 25 septembre 2018 Journal Action PME

Bonjour,

La présente fait suite au questionnaire que vous nous avez fait parvenir dans le cadre de l’actuelle campagne électorale et concernant les enjeux qui touchent de près votre organisme.

Il nous fait plaisir de vous transmettre nos réponses à ces enjeux qui, nous l’espérons, seront à votre convenance.

Sujet : taxes et impôts

Quelle est votre proposition en matière de gestion de taxes pratiquées sur les PME et plus spécialement les TPE existantes ?

Nous croyons qu’augmenter les impôts n’est pas une solution pour aider les PME et les TPE à se développer. La CAQ croit que la meilleure façon de soutenir les jeunes entreprises en phase de démarrage et de croissance est d’offrir du soutien pour qu’ils puissent réaliser leurs projets. Nous serions, de même, ouverts à envisager un taux d’imposition plus faible pour ces entreprises.

Sujet : pénurie de main-d’œuvre

Quelles sont les actions concrètes que vous proposez pour appuyer les PME en regard de la pénurie de main-d’œuvre qui sévit partout dans la province ?

Concernant les démarches et l’arrivée de nouveaux immigrants pour travailler dans les PME. Est-ce que vous avez l’intention de faire pression sur le gouvernement fédéral afin de changer les délais d’approbation de citoyenneté, dans le but d’aider les PME ?

Qu’avez-vous l’intention de faire pour nous aider ?

La CAQ souhaite favoriser l’intégration des immigrants. Nous allons soutenir l’intégration et la francisation avec des programmes d’apprentissage du français en entreprise et/ou en cours intensifs.

Il faut aussi faciliter la reconnaissance des acquis et des compétences. Pour ce faire, nous souhaitons accélérer l’entrée des immigrants qui répondent directement à un besoin d’entreprise.

Finalement, afin de combler les besoins de main-d’œuvre et augmenter la capacité de production des entreprises, nous allons mettre en place des mesures pour favoriser les investissements en automatisation des procédés et l’utilisation des nouvelles technologies.

Sujet : les régions

Comment se traduira le soutien aux différentes organisations déjà présentes sur le territoire qui aident les PME et les TPE pour le prochain mandat ? (Société de développement commercial, et autres associations d’affaires regroupant habituellement de façon grandement majoritaire les PME) ?

Est-ce que votre formation politique a des stratégies de développement de nouvelles industries qu’on pourrait aider à créer au Québec par région ?

Un gouvernement de la CAQ s’assurera qu’Investissement Québec prend beaucoup plus de place dans le développement économique du Québec. Pour accroître son efficacité, Investissement Québec travaillera en partenariat avec les acteurs du milieu.

Nous n’avons, toutefois, pas l’intention de remplacer les organisations qui sont déjà sur le terrain et qui font un très bon travail.

Pour ce qui est des nouvelles industries et des régions, notre principale stratégie est de rendre le cellulaire et Internet haute vitesse accessibles à tous et partout. Nous souhaitons aussi que les universités soient plus près des industries afin de permettre le transfert des connaissances et la commercialisation des innovations.

Sujet : guerre commerciale

Les nouvelles mesures américaines et le type de négociations qui amènent un climat politique protectionniste vont inévitablement affecter les normes des autres gouvernements mondiaux.

Comment votre formation politique entend-elle soutenir les PME du Québec, tant au point de vue du développement de marché et de l’aide financière que législatif (envers les États-Unis et le monde) ?

Nous voulons accroître nos exportations et diversifier nos marchés. C’est la première solution pour réduire notre dépendance aux États-Unis et réduire le risque de protectionnisme de notre voisin du sud. Nous serons, de même, prêts à intervenir avec des programmes qui auront un réel impact sur les entreprises.

De plus, même si nous souhaitons protéger notre économie, nous ne prônons en aucun cas l’application de mesures protectionnistes à outrance. Cela dit, nous souhaitons mettre sur pied des mesures telles qu’accroître nos approvisionnements, entre autres, en aliments du Québec.

Sujet : TPE

La tendance des entreprises est de faire affaire avec beaucoup plus de travailleurs autonomes, qu’on peut parfois considérer comme des TPE.

Avez-vous une ou des idées qui pourraient faciliter le soutien et le développement des TPE au Québec ?

Encore une fois, un accès sur l’ensemble du territoire québécois à Internet haute vitesse et au cellulaire va contribuer à soutenir l’émergence de TPE dans toutes les régions du Québec.

La fiscalité des TPE et des travailleurs autonomes doit aussi être revue afin d’évaluer de quelle façon le gouvernement pourrait être plus flexible et ainsi s’assurer de réduire la précarité que plusieurs de ces travailleurs vivent.

Sujet : démarrage d’entreprise

Quels mesures/outils/actions sont mis de l’avant pour soutenir les nouveaux entrepreneurs qui se lancent en affaires ?

Il faut accroître l’accès au capital de risque pour les entreprises en phase de démarrage et d’amorçage. Investissement Québec doit jouer un rôle de premier plan à ce niveau. Comme mentionné précédemment, soutenir des organismes qui soutiennent les entreprises en démarrage, les TPE et les travailleurs autonomes peut être une bonne façon de procéder. Nous allons poursuivre la mise en place d’incubateurs dans les régions et surtout nous assurer de donner les moyens à ces incubateurs de jouer leur rôle adéquatement et dans des secteurs pertinents.

Sujet : projet d’avenir et de développement

Avez-vous un projet d’avenir et de développement pour aider l’ensemble des PME ?

Nous voulons créer une forte croissance économique, nous voulons enrichir le Québec pour que tous les Québécois aient de meilleurs salaires, de meilleurs services et que l’ensemble de la société puisse s’enrichir. Pour ce faire, nous avons deux projets d’avenir importants qui auront des impacts sur l’ensemble des TPE et des PME.

Tout d’abord, nous souhaitons faire de l’éducation une priorité. En effet, nous souhaitons réduire le décrochage scolaire, accroître le nombre de personnes avec des formations professionnelles et techniques et mettre en place un cours d’économie et d’entrepreneuriat en secondaire 5.

Nous croyons qu’avec ces mesures nous allons accroître la quantité de main-d’œuvre qualifiée pour les entreprises de toutes les tailles, accroître notre productivité collective et aider nos jeunes à accéder à des salaires de meilleure qualité.

Ensuite, nous allons mettre tous les efforts en place pour arriver à accroître la croissance économique, rattraper notre retard sur nos voisins, doubler nos investissements privés et innover davantage. De cette façon, les TPE et les PME seront automatiquement les bénéficiaires de la croissance économique.

Veuillez agréer l’expression de nos considérations distinguées, L’Équipe de la Coalition Avenir Québec

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici