Les 5 critères d’analyse dans l’octroi de prêts commerciaux

0
prêts commerciaux

Vous avez des projets à financer ? Bien se préparer et comprendre ce qui se passe dans la tête de votre directeur de compte est une étape à ne pas négliger. Il est donc important de connaître les 5 critères d’analyse dans l’octroi de prêts commerciaux, ce qu’on appelle dans le jargon du prêteur, les 5 « C » du crédit. Cette méthode est utilisée par les prêteurs commerciaux pour déterminer la solvabilité des PME.  Le prêteur tente d’évaluer le risque de défaut du remboursement de la dette. Le présent article vous permettra de démystifier ces critères. Nous vous les présentons par ordre d’importance.

Caractère

Le caractère fait référence à vous, « l’emprunteur » (honnêteté, transparence, expérience, formation, succès passés, forces, etc.).  Le prêteur analyse le caractère du dirigeant avant toute chose. Il se posera comme question : est-ce que j’ai confiance en l’individu devant moi pour lui octroyer un prêt ? Est-ce qu’il va rembourser le prêt comme convenu ? Le prêteur peut également analyser la qualité des membres de l’équipe de direction. Même en période difficile, une équipe de gestionnaires compétente saura bien gérer les activités de l’entreprise et prendra les décisions nécessaires afin de maintenir la rentabilité.

Capacité

La capacité des flux autogénérés doit démontrer votre capacité à faire vos remboursements. On pense souvent à tort que les garanties que nous offrons sont importantes. Dans les faits, le prêt est autorisé sur une base de flux de trésorerie positif et non sur les garanties que vous offrez. Il est donc important de démontrer la rentabilité de votre entreprise. Il revient à vous de justifier vos revenus et vos dépenses. Ça ne sert à rien de monter des revenus en forme de bâton de hockey, car vous y perdrez votre crédibilité. En plus de vos prévisions financières, apportez votre carnet de commandes, votre liste de clients récurrents, etc. Démontrez que vous maîtrisez bien la gestion de votre marge brute et de vos coûts fixes.

Capital

Le troisième critère d’analyse est la structure du capital de l’entreprise, soit démontrer que vous possédez des fonds propres solides. Ceux-ci sont importants pour le prêteur pour deux raisons. Premièrement, la PME doit avoir suffisamment de fonds propres comme coussin afin de résister à des écarts budgétaires, à des baisses de vigueur économique, etc. Une structure de capital solide permet au prêteur de s’assurer qu’il y a suffisamment de fonds propres pour couvrir un nuage noir passager. La deuxième raison est le partage de risque. L’institution financière est à la recherche de propriétaires d’entreprise qui ont investi de leurs avoirs personnels, soit un bon partage de risque entre le prêteur et l’emprunteur.

Collatéral

Le collatéral est composé de garanties que vous offrez, soit des comptes à recevoir, des stocks, des équipements, des immeubles, etc. Le prêteur ne financera, que très rarement, des actifs à hauteur de 100 % de leur juste valeur marchande. L’institution financière s’intéresse à la garantie comme une source secondaire de remboursement du prêt advenant une réalisation des garanties.

Autres conditions pour un prêt commerciaux

Le dernier critère d’analyse a trait aux conditions du marché et aux conditions du prêt (conditions du marché et de crédit). Voici quelques questions types que votre prêteur aura à se poser en ce qui a trait aux conditions générales entourant votre entreprise et son industrie.

  • Qui sont vos concurrents ?
  • Quels sont vos facteurs de différenciation ?
  • Comment les risques généraux sont identifiés et comment ils sont gérés ?
  • Quels sont les risques de voir vos clients aller chez la concurrence ?
  • Est-ce que l’un de vos clients représente plus de 10 % de votre chiffre d’affaires ?  Comment vous gérez ce risque de concentration ?
  • Qu’est-ce que l’entreprise fait pour diversifier ses sources de revenus ?
  • Est-ce que l’entreprise est suffisamment capitalisée pour résister à toute dépréciation considérable d’une créance irrécouvrable ?
  • Est-ce que l’entreprise est soumise à des ruptures d’approvisionnement d’un fournisseur clé ?
  • Quelle est la nature de la relation avec ses fournisseurs clés ?
  • Est-ce qu’il y a des facteurs macro-économiques ou politiques susceptibles d’affecter l’entreprise ?  Par exemple, un changement de loi environnementale.

Certaines de ces questions peuvent sembler absurdes, mais si vous voulez accélérer votre demande de financement, préparez les réponses à celles-ci. Soyez prêt à vous exprimer sur les principales menaces envers votre PME et démontrer que vous êtes à l’aise à gérer ces risques.

Maintenant que votre prêt est autorisé, assurez-vous de bien comprendre toutes les conditions inscrites au contrat de prêt. Si certaines conditions ou exigences ne sont pas satisfaisantes pour vous et votre entreprise, il est préférable d’en discuter, voire de renégocier les clauses qui ne vous satisfont pas. Il est important de garder votre liberté d’action.

PARTAGER
Article précédentLe propriétaire de PME, un modèle de leadership inspirant !
Article suivantHéritage : Un jour, tout ça t’appartiendra !

Christiane Contantineau
Expert en finance et Cloud Accounting (Conseiller Expert Quickbooks Online)

• Christiane Constantineau est une professionnelle chevronnée du secteur financier et bancaire. Elle est présidente de 6DT Conseil, une boutique de services-conseils en finances et technologies de l’information. Elle possède plus de 20 ans d’expérience en gestion stratégique, en finance et en technologies de l’information. À titre de stratégiste d’affaires, elle est en mesure de cadrer ou de piloter un portefeuille de projets ou d’entreprises autant à la phase de démarrage, de la commercialisation, que de l’expansion internationale. Elle comprend rapidement les enjeux et les besoins du client. Elle œuvre avec aisance dans le secteur de l’économie verte et des OSBL. Également, elle communique et interagit efficacement avec différences culturelles (anglophone, arabe et africaine).

• À titre de chef des finances pour des entreprises privées, elle possède la vision et le leadership pour planifier, diriger et contrôler les finances de PME (multisites et de multisecteurs), tout en capitalisant sur les nouvelles opportunités d’affaires et permettre ainsi aux dirigeants de PME d’atteindre de hauts sommets. Au cours de sa carrière, elle a notamment réalisé et négocié plusieurs accords commerciaux nationaux et internationaux (Suède, Chili, Égypte, Afrique du Sud et Arabie Saoudite) pour le compte de PME et de centres de recherche internationaux.

• Passionnée des nouvelles technologies et de l’innovation, Mme Constantineau agit à titre de conseillère en management technologique et en « cloud computing » d’opérations financières afin de permettre à ses clients de prendre les bonnes décisions en temps opportun. Elle s’adapte facilement à divers contextes, est en mesure de travailler sous pression et d’aborder les problèmes de façon constructive.

• Mme Constantineau maîtrise très bien le développement de partenariats stratégiques à long terme et communique efficacement avec tous les niveaux des décideurs.

• Elle détient une maîtrise en administration des affaires pour Exécutif de l’UQAM et un diplôme de 2ième cycle en finance d’entreprises. Elle parle couramment le français et l’anglais.
Christiane Constantineau, DESS, EMBA, | Présidente et fondatrice
Quickbooks | Budgeto | TSheet | Receipt Bank
T. 418.872.7091
C. 581.997.0788
S. 888.340.5505
www.6dt.ca

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici