La quête de sens, ça commence à l’école !

0
Quête de sens

J’écoutais Ici Radio-Canada Première, ce samedi midi suivant cette semaine où le sujet de l’école et ses problèmes était sur toutes les tribunes. Les élèves québécois, les garçons en particulier, réussissent moins bien et décrochent en plus grand nombre que les élèves des autres provinces du Canada. Une dame experte en réussite scolaire faisait état que déjà à l’école secondaire, les élèves ne trouvent pas de sens à l’école. Ils ne s’y retrouvent pas. La porte est grande ouverte au décrochage.

Si on faisait un parallèle avec ce qui se passe dans nos organisations où, selon les études consultées, plus ou moins 25 % des employés sont désengagés (ont décroché !), le sens du travail devrait être un sujet de préoccupation de tout chef d’entreprise.

Dans ma chronique précédente, “Le travail et la quête de sens : sont-ils irréconciliables ?”, je faisais état de quelques trucs pour (re)créer le sens au travail, dont « écouter, impliquer et respecter ».

En pensant au respect, je me suis rappelé d’il y a quelques années, alors que j’étais à l’épicerie et que j’attendais en ligne pour payer mes articles, le propriétaire du commerce est soudainement arrivé et s’est mis à invectiver la caissière d’une voix pas du tout discrète… devant tous les clients qui baissaient la tête et faisaient semblant de ne pas entendre. Malaise… Je n’en revenais pas.

Comment peut-on manquer de jugement à ce point ? Les clients, la caissière, tous étaient dans leurs petits souliers. Qui, croyez-vous, a eu l’air le plus fou dans cette situation ? Par la suite, chaque fois que j’ai croisé ce charmant homme dans son magasin, je le regardais en me disant : « pauvre con ».

Comment voulez-vous que les employés d’un tel patron soient engagés, aient envie de sourire aux clients, soient heureux dans leur travail ? Poser la question, c’est y répondre. Quand le respect est absent, impossible d’être performant à 100 %.

Le respect, c’est la base de toute relation, personnelle et professionnelle. Faire preuve de respect envers ses collaborateurs, c’est ouvrir la voie à la confiance. Lorsque les gens se sentent respectés et sont en confiance, les possibilités qu’ils soient heureux au travail sont décuplées.

Savez-vous que dans les organisations où les employés perçoivent que leur employeur instille de l’équité, du respect, de la camaraderie, de la crédibilité et de la fierté, on note une amélioration de la rentabilité de 10 à 12 %. Faites un rapide calcul sur votre chiffre d’affaires. Ça vaut certainement la peine de vous arrêter pour considérer vos pratiques de gestion !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici