Canada : 5 supergrappes pour développer l’avantage concurrentiel !

0
Supergrappes

Chaque pays dispute en ce moment une course effrénée, celle de l’innovation. Et la concurrence est forte afin d’attirer les talents en la matière. C’est pour cette raison que le gouvernement canadien a établi un Plan pour l’innovation et les compétences, soit un programme destiné à stimuler la croissance et à aider le Canada à réaliser son plein potentiel en tant que chef de file mondial en matière d’innovation.

Pour ce faire, le gouvernement fédéral a identifié 5 supergrappes technologiques qui se partageront un financement pouvant atteindre 950 millions de dollars sur 5 ans. Ce financement sera dirigé par les entreprises qui présentent le plus grand potentiel de bâtir des écosystèmes d’innovation de calibre mondial, d’assurer l’avenir du Canada en tant que chef de file de l’innovation et d’accélérer la croissance économique.

Selon le gouvernement du Canada, ces initiatives devraient également permettre la création de plus de 50 000 emplois et faire croître l’économie du pays de 50 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années.

Mais qu’est-ce qu’une supergrappe?

Les supergrappes sont des foyers d’innovation travaillant en mode partenariat dans le but d’offrir un avantage concurrentiel de longue durée, une reconnaissance mondiale de la marque et une incidence positive démesurée sur la création d’emplois et la croissance économique au pays.

Issu au départ de la présentation d’une cinquantaine d’applications et ensuite, parmi un groupe de 9 finalistes, ces 5 supergrappes ont été sélectionnées et retenues pour prendre part à une réflexion transformante de l’économie canadienne.

Canada supergrappes

Cibler des secteurs à haut potentiel de croissance

Ces cinq supergrappes ont été choisies pour leur haut potentiel de croissance :

  1. au Québec, la Supergrappe SCALE.AI, qui regroupe 120 partenaires industriels, misera sur l’intelligence artificielle (IA) et la robotique afin de faire du Canada un chef de file mondial de la numérisation des chaînes d’approvisionnement industrielles et du développement de technologies d’IA d’avant-garde. Cette supergrappe réunira les secteurs du commerce de détail, de la fabrication, des transports, des infrastructures et des technologies de l’information et des communications en vue de bâtir des chaînes d’approvisionnement intelligentes (lire aussi : L’économie de partage pour optimiser la chaîne logistique) ;
  2. au Canada Atlantique, la Supergrappe de l’économie océanique servira de catalyseur en matière d’innovation collaborative à l’échelle des secteurs océaniques du Canada, dont ceux de l’énergie, des produits alimentaires et biologiques, du transport maritime, de la défense et des technologies océaniques. Cette supergrappe visera à renforcer la compétitivité des industries canadiennes du secteur maritime ;
  3. en Ontario, la Supergrappe de la fabrication de pointe travaillera en collaboration avec le secteur de la fabrication. Elle se concentrera à développer les capacités de fabrication de prochaine génération en faisant appel à des technologies comme la robotique de pointe et l’impression 3D ;
  4. en Saskatchewan, la Supergrappe des industries des protéines tentera de faire du Canada une principale source mondiale de protéines végétales. En effet, grâce à la génomique des plantes permettant d’améliorer l’alimentation, couplée à de nouveaux procédés technologiques et à des solutions numériques pour aller de la ferme à l’assiette, cette supergrappe travaillera à accroître la valeur des principales cultures sur les marchés haut de gamme et à répondre à la demande croissante de produits de remplacement à base de végétaux en Amérique du Nord;
  5. en Colombie-Britannique, la Supergrappe des technologies numériques visera à optimiser le potentiel des données. En mettant au point des ensembles de données de meilleure qualité et plus volumineux, ainsi que des applications à la fine pointe de la technologie pour la réalité augmentée, l’infonuagique et l’apprentissage machine. Cette supergrappe s’attèlera à améliorer la prestation des services et l’efficience dans les secteurs des ressources naturelles, de la santé de précision et de la fabrication dans le but d’assurer une prise de décisions plus éclairée et parfaitement connectée entre le monde physique et le monde numérique.

Considérées dans leur ensemble, ces supergrappes représentent plus de 450 entreprises (entreprises en démarrage, PME et grandes entreprises confondues), 60 établissements postsecondaires et 180 autres participants actifs (organismes communautaires et sans but lucratif) dans des secteurs couvrant 78 % de l’économie canadienne et ayant un seul but commun : faire germer des idées audacieuses.

PARTAGER
Article précédentComment bâtir une équipe d’élite !
Article suivantCombien d’année date votre nouveau site Web ou la refonte ?
Françoise Mommens

Françoise Mommens
Consultante en Intelligence d’affaires et spécialiste en veille stratégique
Spécialiste en veille stratégique et concurrentielle, Françoise Mommens possède une solide expérience dans le domaine de l’analyse marketing et la planification stratégique et ce pour différents marchés, tant traditionnels que numériques, tant en Europe qu’au Québec. Durant les vingt dernières années, elle a contribué à de nombreux gros projets en matière d’intelligence d’affaires (intelligence compétitive), de conseils en communication marketing. Ses principales activités professionnelles visent des projets de recherche et d’analyse de marchés servant à orienter la planification stratégique de l’entreprise (plan à 3 et 5 ans). Antérieurement, elle a piloté l’implantation de nombreuses cellules de veille stratégique au sein de différents secteurs économiques. Françoise Mommens a donné plusieurs conférences et formations dans le domaine de la veille stratégique et l’analyse prospective. Elle est également accréditée par l’ADRIQ depuis juin 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici