Comment réussir votre participation à une foire commerciale internationale ! 2/3

0
foire commerciale internationale

2/3 article sur le sujet. Cette semaine :

La participation et le déroulement de la foire

Il est souhaitable d’arriver quelques jours à l’avance sur le site de la foire pour se remettre du décalage horaire, pour obtenir les cartes d’accès du personnel sur les lieux de la foire, pour s’assurer du montage du kiosque et de son aménagement et même parfois pour se mêler de l’accélération du processus de dédouanement dans certains pays. Il est toujours préférable de faire affaires avec le transitaire de la foire qui a un bureau sur place ou encore avec un transitaire reconnu mondialement affilié à une boite locale.

Pour le matériel promotionnel, il toujours difficile de faire parvenir du matériel à l’avance à moins que votre offre ne bouge dans un laps de temps d’environ 3 mois ou 90 jours avant la foire. Sinon, je vous suggère de le faire parvenir par fret aérien ou de l’amener avec vous. Le mieux est toujours de calculer ce qui est le plus avantageux financièrement pour votre entreprise.

Je dois avouer que le matériel promotionnel écrit (brochure) est habituellement lourd et qu’il est préférable de le faire parvenir par bateau avec vos équipements ou par fret aérien si votre offre a changé depuis. Idéalement, il est préférable de télécharger un matériel plus complet sur une clé USB, avec un accès au site web de votre entreprise, et de la remettre aux personnes rencontrées à la foire. Ce qui vous évitera d’avoir à transporter du matériel papier.

Lors du déroulement de la foire, chaque membre de l’équipe doit avoir un rôle bien précis. Cependant chaque personne qui se présente au kiosque doit être prise en charge et surtout pré-qualifiée afin de savoir s’il s’agit d’un client sérieux, d’un client curieux ou à la limite d’un concurrent.

Avec les invitations, il y a toujours quelques annulations ou des personnes qui ne respectent leur rendez-vous et cette situation vous offre toujours la possibilité de rencontrer des personnes intéressées qui n’étaient pas prévues à l’agenda. On y fait toujours, selon mon expérience, des rencontres intéressantes.

N’oubliez pas qu’une foire commerciale, comme celles mentionnées au début de cet article, est l’endroit idéal pour faire des annonces publiques telles le lancement d’un nouveau produit, de nouvelles ententes commerciales ou encore de nouveaux partenariats. C’est pourquoi il est toujours souhaitable d’avoir un ou une relationniste qui s’occupera sur place des médias pour les entrevues et la préparation des communiqués de presse. Cette personne aura également à la salle des médias prévue à cet effet.

Au début comme à la fin de la chaque journée, il faut motiver les ressources présentes afin de rappeler les objectifs de vente auxquels tous les membres de l’équipe de vente doivent adhérer et participer. Une mesure de l’atteinte de ces objectifs devra être accessible à tous ceux et celles qui y prennent part.

Souvenez-vous qu’une foire commerciale doit générer 10 fois en revenu le coût de votre participation à une foire. Cependant, ce retour sur investissement peut prendre plusieurs mois à se réaliser car les bons de commande attendus n’entreront pas les jours suivant votre retour au bercail.

Aussi il est impératif d’avoir pris en note, peu importe le moyen utilisé, le nom et les coordonnées de tous les participants qui sont passés à la foire et ce, quotidiennement. Pour ma part, je recommande qu’une liste soit établie au fur à mesure de la présence de clients actuels et futurs si possible sinon il faut la dresser en fin de journée avec l’aide des membres de l’équipe de vente qui ont rencontré les intéressés.

Pour lire le premier article sur la préparation avant la foire

PARTAGER
Article précédentEntrevue avec M. Marc Bédard de la Compagnie Électrique Lion
Article suivantLa société par action : l’incorporation comme forme d’entreprise !
Ronald Bannon
Ronald Bannon Expert-conseil en stratégie et en développement international des marchés extérieurs, Ronald Bannon cumule plus de trente (30) années d'expérience de terrain en recherche d’opportunités internationales et en support à la faisabilité des projets ainsi générés. Il a accompagné des entrepreneurs du Québec et du Canada dans plus de 30 pays et plus de 160 villes pour des opportunités d’affaires identifiées principalement aux États-Unis et dans l’Union européenne. Il est intervenu à ce jour dans plus de mille (1,000) projets. Après avoir cumulé successivement des responsabilités en gestion financière dans une grande firme de CPA au Québec et en commercialisation internationale de la Balle AKI comme entrepreneur, il fonde en 1996, après l’obtention d’un M.B.A., le cabinet Asselin Bannon Conseils en management stratégique. Il a ainsi pu mettre en pratique ses aptitudes en vente et en marketing international à titre de consultant auprès d’entreprises manufacturières et de haute technologie. Ronald Bannon est membre de l’Ordre des administrateurs agréés du Québec (Adm.A). depuis 1996 et Conseiller en management certifié (C.M.C.) depuis 1997. Il a été reçu Fellow en 2014 pour son apport à la visibilité et à la promotion de la profession et pour sa contribution au développement des entreprises du Québec à l’étranger. RONALD BANNON M.B.A., Adm.A., F.C.M.C., Asselin Bannon Conseils en management stratégique, 2580, du Plaza, Bureau M2, Québec (Québec) Canada G1T 1X1. Québec 418-264-0519 Montréal 1-514-576-0519 Paris (France) +33 (0)9.70.44.09.92 Ronald.Bannon@asselinbannon.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici