Le travailleur autonome en démarrage : comment s’adapter pour réussir!

0
le travailleur autonome

Temps de lecture : 2 min

La semaine dernière, dans le texte sur le télétravail à domicile, il a été question des avantages et des bénéfices à la fois pour le travailleur autonome, mais aussi pour des employeurs qui adoptent en tout ou en partie ce mode de relation employeur-employés.

Cette semaine, j’aimerais aborder les désavantages du télétravail et des adaptations nécessaires pour devenir travailleur autonome.

Plusieurs d’entre vous n’ont jamais imaginé, lorsqu’ils étaient aux études, devenir un jour travailleur autonome. Pourtant, à un moment de votre vie, par choix ou par nécessité, vous êtes rendu à ce point ou sur le point de vous lancer dans l’aventure.

Quelles sont les adaptations que vous aurez à effectuer si l’une des deux situations survient.

  • Vous perdez votre emploi soudainement
  • Vous décidez de vous lancer en affaires comme travailleur autonome

Perte d’emploi soudain

Je vous suggère de profiter de votre prime de l’employeur et de votre assurance-emploi pour prendre un bon moment de réflexion dans le but d’examiner les différents aspects du travailleur autonome avant de vous lancer dans ce statut.

Si vous faites le saut, l’un des points les plus importants est, la préparation.

Devenir travailleur autonome, c’est de mener ses propres affaires. Ça s’apprend, il suffit de prendre les étapes une par une, puisque vous serez maître de votre destinée. Prenez le temps de bien implanter dans votre esprit votre nouveau statut de futur travailleur autonome. Ça vous aidera pour plus tard !

La formation pour démarrer une entreprise

Par exemple, des programmes subventionnés sur l’entrepreneuriat existent dans plusieurs organismes de votre ville, de votre MRC, du gouvernement du Québec ou du gouvernement du Canada. Une visite avec une personne d’Emploi Québec peut faciliter vos démarches et vous orienter vers le bon programme de votre région.

Cette démarche fait partie de la préparation. Par contre, advenant le cas que vous avez un manque d’argent, vous pouvez trouver un travail à temps partiel et continuer vos démarches pour devenir travailleur autonome.

Servez-vous de cette période pour regarder les différents aspects de votre travail à temps partiel et les différents aspects du travail de votre supérieur avec un angle d’homme d’affaires ou de femme d’affaires.

Notez ce que vous pouvez améliorer dans votre travail et ce qui fonctionne bien, dans un fichier. Faites la même chose avec le travail de votre supérieur. Aussi, une bonne manière d’apprendre rapidement est de poser beaucoup de questions à vos collègues et à votre supérieur.

Dans votre temps de préparation :

  • Pensez à vos moments de solitude que vous aurez éventuellement. Planifiez travailler à l’occasion dans un café ou dans un espace de travail collaboratif. Parler de ce que vous faites et comment vous aidez les clients. De cette manière, vos contacts faits aux différents endroits pourront vous recommander de la clientèle.
  • Également, abonnez-vous à des groupes de travailleurs autonomes sur les réseaux sociaux dans le but d’échanger et de rencontrer des gens du réseau pour des ressources, des références ou pour des alliances, puisque vos compétences sont complémentaires. Construisez votre réseau de contacts et entretenez-le en aidant les autres à réussir. Vous aurez ainsi un retour du balancier.
  • Planifiez également les différentes tâches que vous aurez à effectuer pour lesquelles vous n’êtes aucunement doué ou vous n’avez aucun intérêt. Trouvez les bonnes personnes et le plus possible, sous-traitez. De cette façon, vous allez concentrer vos efforts sur ce que vous réussissez le mieux.
  • Pensez à écrire une liste de personnes avec lesquelles vous allez échanger vos idées, vos concepts dans le but de tester votre approche avant de vous lancer. Parents et amis, le moins possible.
  • Qui fera votre promotion et à quel endroit pensez-vous vous exposer pour votre visibilité ? Il serait pertinent de suivre quelques formations, spécialement pour comprendre mieux comment être visible sur le Web.
  • Êtes-vous prêt à concevoir un site Web ? Si oui, qui le fera. Prenez autant soin de la configuration arrière du site pour les fonctionnalités et le référencement que de l’esthétique. Un beau site qui n’est pas visité ne vaut pas grand-chose.

Je pourrais continuer à écrire pendant plusieurs pages pour expliquer les points importants avant de vous lancer comme travailleur autonome. Cependant, vous allez découvrir vous-même par vos recherches et vos contacts les points importants reliés à votre domaine.

La préparation, c’est la première étape, prenez le temps et vous serez plus en mesure de réussir.

Bon succès !

P.S. Si vous avez lu ce texte et qu’il ne s’applique pas à vous, vous feriez une bonne action en le partageant à une connaissance qui en a besoin. Merci !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici