Comment intégrer les objectifs du développement durable en PME?

0
Objectifs du développement durable

Bâtissant sur le legs des Objectifs du millénaire pour le développement, adoptés au début des années 2000, les Objectifs du développement durable (ODD) ont été adoptés en 2015 par l’Organisation des Nations unies (ONU), lors du Sommet sur le développement durable à New York. L’objet principal des ODD consiste à mettre fin à la pauvreté grâce au développement durable.

Ces 17 nouveaux objectifs[1] universels, fixés pour l’horizon 2030[2], visent la croissance économique, l’inclusion sociale et la protection de l’environnement. Ces objectifs incluent, par exemple, la réduction des inégalités économiques, l’égalité entre les sexes, la lutte aux changements climatiques, ainsi que le travail décent et la croissance économique.

Participer aux ODD en PME

Les PME peuvent intégrer les ODD à leurs activités et ainsi participer à l’effort global pour un développement durable. Le guide du SDG Compass propose une démarche en cinq étapes pour y arriver.

Comprendre les ODD

Il convient d’abord de connaître et de comprendre les ODD. Il suffit de naviguer parmi les objectifs afin d’identifier ceux pour lesquels l’entreprise peut faire une différence.

Cela permet en outre de saisir les occasions d’affaires qu’ils offrent, comme l’accroissement de la demande pour des technologies propres, ainsi que pour des produits et services responsables.

La durabilité des activités d’une entreprise diminue par ailleurs les risques. Parmi ceux-ci, notons la tendance de l’action gouvernementale à taxer les externalités environnementales comme les émissions de gaz à effet de serre, ainsi que l’intérêt des consommateurs, dont les jeunes, pour des produits et services responsables. D’une manière plus globale, l’atteinte des ODD favorise la stabilité et la croissance, qui constituent des conditions essentielles pour faire des affaires.

Définir les priorités

Dans un deuxième temps, la PME peut analyser ses activités et sa chaîne de valeur afin d’identifier les domaines d’action pour lesquels elle est le plus susceptible d’avoir un impact sur la réalisation des ODD. Choisir des indicateurs permet de mesurer objectivement l’impact des actions entreprises. À cet effet, le Répertoire des indicateurs du SDG Compass constitue un outil utile.

Par exemple, une PME manufacturière pourrait identifier la réduction des déchets comme domaine d’action. Elle pourrait alors choisir, comme indicateur, le pourcentage de matériaux recyclés ou recyclables dans les produits de ses fournisseurs.

Fixer des objectifs

En se fondant sur les indicateurs identifiés, il s’agit de se fixer des objectifs et d’en déterminer la portée. Dans notre exemple, l’entreprise pourrait viser la mise en marché de ses produits dans des emballages faits entièrement de matériaux recyclés ou recyclables sur un horizon de 5 ans.

L’objectif devrait être annoncé à l’interne pour motiver le personnel à y arriver. Il devrait aussi être annoncé à l’externe afin d’inciter les fournisseurs à offrir des produits et services qui y contribuent, ainsi qu’à susciter l’intérêt des consommateurs ou des clients.

Intégrer les ODD

La prochaine étape consiste à opérer les changements organisationnels nécessaires afin d’atteindre l’objectif fixé. Pour y arriver, le SDG Compass propose un inventaire d’outils pour les entreprises, triés en fonction des ODD.

Dans notre exemple, l’entreprise pourrait exiger de ses fournisseurs de matières premières qu’elles soient conçues en respectant des critères d’écoconception. Elle pourrait également effectuer des analyses de cycle de vie des emballages qu’elle met en marché, de manière à déterminer les meilleures manières de limiter leurs impacts environnementaux.

Des incitatifs peuvent être mis en place pour favoriser l’atteinte de l’objectif, comme l’adaptation des évaluations de performance et des pratiques de rémunération. Il est également utile de conclure des partenariats. À cet effet, notons que le Conseil Patronal de l’Environnement du Québec (CPEQ) dispose d’un programme de mentorat visant l’implantation d’une démarche de développement durable en entreprise.

Rapporter et communiquer

Il importe enfin de quantifier de manière crédible l’atteinte des objectifs. Les résultats peuvent ensuite être communiqués efficacement aux parties prenantes, dans le langage des ODD, afin de susciter la fierté du personnel et l’intérêt des clients ou des consommateurs.

Conclusion

Dans un monde de plus en plus globalisé, l’intégration du développement durable est l’affaire de tous. Les PME, jouant un rôle majeur dans l’économie de nombreux pays, peuvent y contribuer de manière significative, tout en y tirant des bénéfices concrets.

Pour guider la PME dans cette démarche, le SDG Compass constitue un outil utile. Nous vous invitons par ailleurs à consulter les outils disponibles sur le site Web du Global Compact.

[1] La liste des 17 ODD peut être consultée en accédant à cet hyperlien.

[2] Programme de développement durable à l’horizon 2030.

PARTAGER
Article précédentLa reconnaissance en milieu de travail! Deuxième partie
Article suivantSur quoi le leadership raisonne-t-il?
Me Olivier Dulude

Olivier Dulude, avocat depuis juillet 2018, l’auteur s’intéresse particulièrement au droit public et au droit de l’environnement. En plus de travailler au Conseil Patronal de l’Environnement du Québec comme chargé de projet depuis l’été 2016 et comme Coordonnateur des affaires publiques et législatives depuis l’été 2018, il a en effet effectué un stage au Tribunal administratif du Québec, participé à l’Observatoire des mesures visant la sécurité nationale, à l’Observatoire national en matière de droits linguistiques et a mené à bien un mandat pour le compte du Centre de recherche en droit public de l’Université de Montréal. Il s’implique par ailleurs auprès de l’Opération droits blindés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici