Saviez-vous qu’une entrevue commence bien avant la première rencontre ?

0
Entrevue

Dans quelques heures, vous allez connaître votre nouvelle réalité… Allez-vous obtenir un poste qui changera votre vie, ou bien, vous raterez votre entrevue par manque de préparation ? Une entrevue… Seulement l’évocation de ce mot peut provoquer chez un candidat des réactions diverses, dont l’anxiété ou la banalisation. C’est une question de perception. Les recruteurs expérimentés vont accorder une importance capitale au comportement général du candidat : avant, pendant et après l’entrevue.

Nous pouvons nommer ce processus de différentes façons : acquisition de talents, enrichissement du capital humain ou recrutement, il reste que le concept est le même. Le but est de trouver la bonne personne, au bon endroit et au bon moment, qui aura non seulement les compétences pour le poste, mais aussi, l’attitude recherchée.

L’expression circulant dans notre domaine se simplifie ainsi : « Nous embauchons pour les compétences, nous congédions pour l’attitude. » Entre obtenir un poste et le conserver, votre attitude fera toute la différence. Cela peut se mesurer avant, pendant et après le processus de recrutement. Comment ? En tenant compte de votre façon de répondre aux appels téléphoniques, des méthodes utilisées pour fournir des réponses aux demandes (votre attitude face aux défis) et de votre manière de penser.

VOTRE FAÇON D’ÊTRE

Croyez-le ou non, votre entrevue commence dès l’appel du recruteur. Cette personne, au bout du fil, écoute attentivement la fluidité de la conversation, l’intonation de votre voix et votre attitude. Quel impact auriez-vous sur les clients internes et externes de l’entreprise lors d’appels inattendus ? Seriez-vous éveillé, dans l’embarras ou simplement insouciant ?

Ceux qui se spécialisent dans la vente savent exactement comment décortiquer le comportement des clients par téléphone, ainsi, ils peuvent s’adapter à l’interlocuteur seulement en détectant la tonalité de la voix. Il en est de même en recrutement. Alors, faites bonne impression et démontrez votre habileté à vous adapter.

VOTRE SENS DE L’INITIATIVE

Un autre élément recherché est la débrouillardise. Lorsque le recruteur vous demande de faire un test, une vidéo d’entrevue sur Internet ou seulement d’envoyer un document, il observe votre sens de l’initiative. Ferez-vous l’effort d’aller jusqu’au bout ou abandonnerez-vous en cours de route ? Si vous atteignez ce seul objectif, le recruteur vous gardera en mémoire même si vous n’obtenez pas le poste. Vous serez sans doute recommandé pour d’autres occasions. Tout se passe à long terme.

VOTRE ATTITUDE

Tout est dans votre attitude. Les comportements négatifs ne sont pas les bienvenus. Si vous arrivez en tant que victime de la société, vous représentez un problème pour l’avenir de l’entreprise. Le but pour le recruteur est de combler un poste qui requiert la capacité de relever des défis.

Si vous vivez des difficultés dans votre vie, assurez-vous de les mettre de côté le temps de passer à travers le processus. Le recruteur n’a pas besoin de connaître vos drames, ceci vous appartient, il préfère savoir comment vous solutionnerez le problème, étant beaucoup plus positif pour l’entreprise.

Il y a quelques années, en compagnie d’un collègue RH, nous nous dirigions vers le Salon de l’emploi à Montréal. À la radio, une chanson de Michel Rivard jouait : Marchand du bonheur. Mon collaborateur m’a fait remarquer que nous étions ce genre de marchand, puisque nous avions le privilège d’offrir le bonheur à des personnes par l’intermédiaire du recrutement.

Pourquoi ? Parce que c’est grâce au travail que nous parvenons à réaliser nos rêves, nos passions et nos loisirs. N’est-ce pas un peu ça le but du travail mis à part d’assurer nos besoins primaires ? Le travail permet la réalisation de soi autant comme journalier, ingénieur, auteur, actuaire, adjoint, journaliste, etc. Voilà la raison pour laquelle cela vaut la peine de vous préparer avant l’appel ultime.

PARTAGER
Article précédentLes différentes tailles des coopératives cannadiennes !
Article suivantTravailleur autonome : prendre soin de son entreprise et de sa santé !
Thérèse Thémélis

« Mme Thérèse Thémélis, Bachelière en Administration des Affaires (Ressources Humaines), est devenue professeur en gestion des ressources humaines auprès du Collège Lionel-Groulx, tout en poursuivant sa carrière de Consultante RH Recruteuse au sein de son cabinet expert-conseil : Thémélis RH Solutions. Grâce à ses 20 ans d’expérience, sa carrière s’est bâtie autant dans le secteur du service, du transport, de la fabrication que de la construction. Sur les plans national et international. Sa facilité de communiquer l’information et d’amener une perception favorable à l’endroit de ses clients, a prévalu à Mme Thémélis une solide expertise dans son domaine. Ceci dit, Mme Thémélis désire partager son expérience avec ses lecteurs par des articles enrichissants, apportant ainsi, différents principes en Ressources Humaines pour les entreprises. » 514-397-9940

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici