L’empathie dans un modèle de gouvernance conscient

0
empathie

Bien au-delà des colonnes de chiffres se situent les humains de l’organisation. Vous direz sans doute que les chiffres dictent les décisions à prendre pour les employés. En partie oui. En partie non. La performance de l’entreprise dépend du bien-être des employés. Celui-ci passe par des conditions salariales justes et un environnement de travail sain et stimulant.

La pleine conscience en entreprise nous amène à voir les employés autrement. Ils ne sont pas que des numéros. Ils sont des êtres à part entière avec une histoire, un vécu, un bagage, des émotions, des blessures et un potentiel de réalisation élastique. L’environnement dans lequel ils auront la chance d’évoluer dictera quel succès ils auront et le temps qu’ils passeront dans l’organisation. Bien sûr, nous sommes tous responsables de notre succès. Encore faut-il pouvoir l’exploiter dans des conditions idéales et optimales.

L’empathie représente la capacité d’une personne à se mettre à la place d’une autre pour comprendre comment celle-ci ressent et perçoit une situation donnée. Comment intégrer l’empathie dans le modèle de gouvernance ? En étant à l’écoute, en prenant le temps de bien communiquer les messages et en tenant compte des émotions troubles lors de périodes de changement.

Il y aura toujours des décisions difficiles à prendre en tant que dirigeant. La manière dont les décisions seront prises et le tact utilisé pour les communiquer auront toujours un impact sur le résultat final. Ne pas considérer les émotions d’autrui dans l’équation est une grave erreur. L’impact d’une décision, aussi logique qu’elle puisse paraître, peut avoir des répercussions très variées lorsque l’on considère le facteur humain. Pourtant, celui-ci est souvent laissé de côté.

Roulement de personnel, difficulté d’embauche, problème de rétention. Ce sont des mots qui circulent dans les organisations d’aujourd’hui. Nous ne pouvons changer la réalité face au manque de main-d’œuvre. Nous pouvons cependant faire autrement afin de valoriser cette main-d’œuvre si précieuse pour l’entreprise.

Pour diminuer le roulement de personnel : Améliorer la communication, gérer les problèmes pour éviter l’escalade de conflits, mettre en place des environnements de travail qui engagent les employés, organiser des activités de consolidation d’équipe, etc.

Pour faciliter l’embauche : Créer une marque employeur forte mettant à l’avant-plan des valeurs de bien-être pour les membres de l’organisation, transformer les employés en ambassadeurs de l’entreprise pour attirer les nouveaux talents, etc.

Problème de rétention : Développer le plein potentiel du personnel en donnant des occasions d’avancement par des formations, du perfectionnement, etc.

L’empathie, c’est être capable de se mettre au même niveau que les autres pour comprendre la réalité perçue. L’empathie est possible par la proximité des uns envers les autres. On ne parle pas de mélanger le personnel et le professionnel. On permet à la cohésion de s’installer en faisant la promotion de l’ouverture, de l’écoute et du non-jugement.

Dans une économie en changement, les entreprises doivent s’adapter. Les conditions salariales ne sont plus suffisantes pour gagner la loyauté du personnel. On cherche le bien-être au travail. Un endroit où nous pouvons ouvrir nos ailes à notre plein potentiel. Les entreprises doivent tendre l’oreille et prendre le temps d’écouter. L’intelligence émotionnelle est au cœur de plusieurs débats modernes. Il faut regarder outre les colonnes de chiffres et s’attarder à la valeur ajoutée inexploitée des individus de l’organisation.

PARTAGER
Article précédentÉlection Québec 2018 : pour qui allez-vous voter le 1er octobre prochain ?
Article suivantRelève de l’entreprise : si les enfants ne veulent pas ? Que faire ?
Julie Dupuis

Coach, leader, gestionnaire, formatrice, mon parcours témoigne de grands défis relevés en milieu de travail afin de toujours participer à la croissance des entreprises auxquelles j’ai eu la chance d’évoluer. Diplômée en ressources humaines, en relations industrielles et en administration, ma curiosité inapaisable m’a toujours poussé à continuer d’apprendre pour mieux comprendre les enjeux des humains de l’organisation. Excellente dans l’art de la communication, j’ai constamment poussé mes équipes de travail à se dépasser en manifestant un leadership exemplaire et inspirant. Mon désir de continuer à m’investir dans la formation auprès de travailleurs et mon sens de l’entrepreneuriat m’ont permis de fonder Complexe X inc., une entreprise dédiée au développement du potentiel humain misant sur une approche de pleine conscience. Avec des prémisses concrètes, nous désirons redonner un côté humain aux environnements de travail en passant par une prise de conscience organisationnelle. Motivation, leadership, autonomie, communication, engagement, accomplissement sont tous des concepts qui peuvent être améliorés en passant par la formation. Il faut se donner du temps pour s’améliorer! C’est la clé du succès. Au plaisir de pouvoir vous partager mon expertise !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici