La hausse de vos profits vous enrichit, peut-être pas ? Une histoire de liquidité…1/2

0
Liquidité

En collaboration avec Yves Groleau

Êtes-vous de ceux qui ont de la difficulté à comprendre comment c’est possible que votre chiffre d’affaires augmente, que vos profits augmentent, mais qu’au final, vous n’ayez pas plus d’argent ? Comment est-ce possible que votre entreprise fasse plus d’argent, mais qu’au fil d’arrivée, vous n’ayez pas un sou de plus ?

Tout cela s’explique par la liquidité, ce concept qui peut paraître bien simple, mais qui est nettement plus complexe qu’il ne le semble. Ce dernier est mal compris, alors qu’il est le nerf de la guerre dans votre entreprise. Vous n’êtes pas convaincu ? Est-ce que vous vous êtes déjà demandé si vous alliez avoir les fonds nécessaires pour payer vos employés, payer vos fournisseurs ou vous payer vous-même ?

Si la réponse à cette question est « oui », alors vous avez fait face à des problèmes de liquidité. Rares sont les entrepreneurs qui n’ont pas, à un moment ou à un autre, fait face à un tel défi. D’ailleurs, dans une étude auprès de 1 008 gestionnaires, Jaworski (2012) soulève que la liquidité serait le facteur ayant le plus d’importance pour les gestionnaires lors de la prise de décisions à court terme.

Voyons voir comment nous pouvons simplifier cette dernière pour faciliter votre compréhension.

Afin de démêler le langage financier, voici une question qui permettra de mettre votre compréhension en perspective :

Qu’est-ce que la liquidité représente ?

A) Votre encaisse ;

B) Vos ratios de liquidité ;

C) Vos profits ;

D) Votre rentabilité + l’amortissement ( á de votre bénéfice) ;

E) Toutes ces réponses ;

F) Aucune de ces réponses.

La réponse est F), mais voyons chacune des réponses pour en arriver à mieux comprendre et définir la liquidité.

Éliminons d’abord la réponse A), votre encaisse fait effectivement partie de votre niveau de liquidité. En revanche, la liquidité comprend aussi d’autres éléments et il serait réducteur de seulement considérer l’argent que vous avez en banque comme étant votre liquidité totale.

Selon certains banquiers, la réponse pourrait être B). Cependant, est-ce que les banques évaluent vraiment la liquidité avec ces ratios ? La réponse simple et sans distinction à ces questions est « NON ». Votre banquier évalue plutôt votre solvabilité, c’est-à-dire, la capacité de recouvrement de vos créances en cas de faillite.

Si vous croyez que vos ratios de liquidité évaluent votre liquidité, vous pensez probablement la même chose que votre banquier, mais cette réalité est fausse et vous en êtes maintenant conscient. Poursuivons la réflexion, si les ratios de liquidité n’évaluent pas la liquidité, qu’est-ce qu’elle représente vraiment ?

Si vous supposez que C) est la bonne réponse, cette affirmation est incorrecte. Alors que si vous répondez D), vous vous rapprochez de la réponse. D’ailleurs, cette définition, en D), est même celle utilisée par plusieurs chercheurs. Toutefois, elle n’est pas représentative si vous êtes en croissance, étant donné qu’elle ne considère pas la croissance de vos besoins de liquidité. Présentons l’exemple élaboré par St-Pierre dans son plus récent livre, la gestion financière des PME (p. 103). Ce simple exemple démontrera à la fois pourquoi C) et D) sont erronées.

La partie 2 du texte sera publiée la semaine prochaine

PARTAGER
Article précédentBal annuel du musée McCord !
Article suivantBal annuel des Grands Ballets Canadiens !
Samuel Lamothe-Girard
Samuel Lamothe Girard (BAA, MBA): Ayant récemment complété son MBA dans une des plus renommées institution d’enseignement en gestion de la PME, soit l’UQTR, Samuel Lamothe Girard a développé une expertise en analyse de la situation financière des PME. Membre depuis quelques années à l’Institut de Recherche sur les PME et au Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises (LAREPE), il a forgé sa réputation par l’excellence de ses résultats académiques tout comme son souci du développement de matériel pédagogique en finance des PME. Déterminé et prêt à faire ses preuves, il attend avec impatience le moment où il pourra vous convaincre de son dynamisme et de toutes ses compétences en gestion financière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici