Comment réussir votre participation à une foire commerciale internationale ? 3/3

0
Foire commerciale

La fin de la foire et le retour au Canada

Le chef de mission et possiblement une autre ressource demeureront sur place pour s’assurer que le kiosque sera démonté selon vos attentes, les pièces remises dans les caisses prévues à cet effet et ces dernières préparées et étiquetées pour être expédiés à la destination de votre choix. C’est aussi le moment de faire l’inventaire du matériel d’exposition afin de savoir s’il est toujours en bon état de marche, identifier les pièces qui doivent être réparées ou encore celles qui doivent être remplacées.

Selon le nombre de foires auxquelles votre entreprise participera dans une année, il est possible que plus d’un ensemble de meubles commerciaux soit nécessaire pour couvrir toutes les foires. Il se peut également que la dimension de vos kiosques puisse varier selon l’espace requis selon vos besoins. Donc une bonne logistique de vos équipements d’exposition s’impose selon votre calendrier de foires auxquelles votre entreprise s’est engagée. Dans certains cas, il se peut que pour des foires de moins grande envergure, la responsabilité soit déléguée à un distributeur, dans une zone donnée, avec un kiosque prêté pour les circonstances.

Une fois de retour au bureau, je recommande un post mortem, avec l’équipe qui participé à la foire, dans le but de savoir quels ont été les bons coups et les moins bons au cours de l’événement et finalement, souligner l’effort et le montant des ventes atteint et ce qui manque ultimement pour atteindre l’objectif établi. Il est important de ne pas répéter les mêmes erreurs d’une foire à une autre car cela laisse en général des traces de votre passage dont les habitués se remémorent assez facilement et peut parfois nuire à votre renouvellement pour l’année suivante.

À partir de ce moment, commence un autre exercice soit celui d’entrer en contact avec les personnes rencontrées dans le but d’effectuer un suivi sur les intentions d’achat manifestées lors de la foire. En conséquence, il faudra s’assurer que la liste des participant(e)s soit complète (il y a souvent des oublis) et commencer d’abord par des remerciements envoyés par courriel à tous ceux et celles qui sont venu(e)s vous rencontrer à votre kiosque. Il s’agit d’une pratique d’affaires appréciée. Parfois des rencontres subséquentes seront nécessaires pour établir un lien de confiance et négocier des ententes commerciales qui conviendront davantage au budget de vos clients actuels et futurs.

En conclusion, les foires commerciales sont des exercices de vente et de relations publiques qui permettent à votre entreprise de se faire connaître ainsi que ses produits et services (notion de branding). Ces activités demandent de la préparation, de l’organisation et de la gestion. Toutefois, il se faut continuellement se poser la question, à chaque fois qu’est établi le budget marketing, si la pertinence de participer à telle ou telle foire est toujours rentable. Les tendances changent rapidement avec les cycles de vente des produits et services qui deviennent de plus en plus cours.

Si vous avez besoin de conseils en lien avec vos pratiques commerciales lors de la participation de votre entreprise à une foire, vous êtes invité à communiquer avec l’auteur Ronald Bannon. Merci !

Pour lire :

Le premier article

Le deuxième article

PARTAGER
Article précédent7 étapes pour résoudre un problème efficacement !
Article suivantLe sens et la cohérence dans une mission innovation dans l’entreprise !
Ronald Bannon
Ronald Bannon Expert-conseil en stratégie et en développement international des marchés extérieurs, Ronald Bannon cumule plus de trente (30) années d'expérience de terrain en recherche d’opportunités internationales et en support à la faisabilité des projets ainsi générés. Il a accompagné des entrepreneurs du Québec et du Canada dans plus de 30 pays et plus de 160 villes pour des opportunités d’affaires identifiées principalement aux États-Unis et dans l’Union européenne. Il est intervenu à ce jour dans plus de mille (1,000) projets. Après avoir cumulé successivement des responsabilités en gestion financière dans une grande firme de CPA au Québec et en commercialisation internationale de la Balle AKI comme entrepreneur, il fonde en 1996, après l’obtention d’un M.B.A., le cabinet Asselin Bannon Conseils en management stratégique. Il a ainsi pu mettre en pratique ses aptitudes en vente et en marketing international à titre de consultant auprès d’entreprises manufacturières et de haute technologie. Ronald Bannon est membre de l’Ordre des administrateurs agréés du Québec (Adm.A). depuis 1996 et Conseiller en management certifié (C.M.C.) depuis 1997. Il a été reçu Fellow en 2014 pour son apport à la visibilité et à la promotion de la profession et pour sa contribution au développement des entreprises du Québec à l’étranger. RONALD BANNON M.B.A., Adm.A., F.C.M.C., Asselin Bannon Conseils en management stratégique, 2580, du Plaza, Bureau M2, Québec (Québec) Canada G1T 1X1. Québec 418-264-0519 Montréal 1-514-576-0519 Paris (France) +33 (0)9.70.44.09.92 Ronald.Bannon@asselinbannon.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici