Performance digitale : quels critères évalués ?

0
performance digitale

Deux grands thèmes reviennent fréquemment sur les réseaux sociaux. Le premier rassemble souvent des discussions autour du management, de la qualité de vie au travail, du nombre croissant de CHO (Chief Happyness officer). Le second est plus orienté sur les outils numériques, la transformation digitale des organisations et les nouveaux modes de travail collaboratifs.

Dans le cadre de la semaine de la QVT (Qualité de Vie au Travail) organisée en France par l’ANACT (Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail) il nous a semblé intéressant de nous pencher sur les liens qui peuvent exister entre ces deux sujets. Pour cela, nous avons analysé les plus de 1 400 réponses à l’outil de diagnostic interactif en accès libre sur lediag.

Cet outil calcule le profil de l’entité grâce à 5 dimensions (énergie, talents, confiance, avenir et digital). Nous nous sommes donc penchés sur les relations potentielles entre la performance digitale, évaluée par le diagnostic, et les réponses aux questions relatives à la QVT, en grande partie regroupées dans la dimension « énergie ». Ce rapprochement met en évidence des liens clairs entre plusieurs éléments.

Une corrélation claire est mise en évidence avec la performance digitale, en particulier quant à la motivation à aller travailler chaque matin. Le score de performance digitale est basé sur une échelle de 0 à 100 %. Elle peut donc être considérée comme « positive » à partir de 50 %. Ce premier graphe souligne le fait que l’on traîne facilement les pieds pour venir au bureau lorsque cette performance digitale est inférieure à 50 % !

performance digitale

La corrélation est encore plus forte lorsque l’on aborde la notion de réactivité. Pour qu’une organisation soit efficace, il faut évidemment que chaque salarié puisse réagir rapidement face aux problèmes rencontrés. Cela ne passe pas systématiquement par une solution informatique : l’acceptation de la prise de risque et la capacité des manager à déléguer efficacement sont concernées aussi. Toujours est-il que dans les entreprises où cette réactivité est faible, le score de performance digitale n’est que de 35 % !

performance digitale

En pensant aux lecteurs du Journal Action PME, nous avons aussi pris le temps de faire une analyse dédiée aux petites entreprises. Bonne nouvelle pour ces petites entreprises : elles sont globalement en avance sur chacune des 5 dimensions calculées par le diagnostic.

performance digitale

Continuons l’analyse des notions relatives à la qualité de vie au travail
rassemblées dans la dimension « énergie ». Un nouveau graphique permet de confirmer que « small is beautiful » : les entités de moins de 10 personnes obtiennent un score de 74 %, alors qu’il n’est que de 59 % pour celles comprenant entre 500 et 5 000 personnes.

Pour analyser votre performance digitale, c’est par ici

performance digitale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici