Êtes-vous prêt pour la révolution industrielle ?

0
Révolution industrielle

Êtes-vous prêt pour la révolution industrielle?

Par Jimmy Baillargeon

Il est bouleversant de penser que nous sommes aux abords d’une 4e révolution industrielle alors que bon nombre d’entreprises hésitent toujours à franchir le cap en ce qui a trait à l’automatisation et la robotisation de leur production.

C’est en Allemagne, il y a 7 ans, que ce concept de 4e révolution industriel a été pour la première fois introduit par le gouvernement et exploités ensuite par les universitaires, ils ont exploré l’avenir au niveau manufacturier en sondant notamment leurs grands partenaires au niveau industriel. Leur objectif premier était de trouver la meilleure façon de se positionner en tant qu’entreprise plus performante. Le gouvernement allemand a vu juste, il sera nécessaire de prendre le virage d’ici peu. Dans un contexte de mondialisation, nous devons être plus performants.

Suite à l’apparition de l’énergie dite mécanique, l’électrique, le microprocesseur et la robotique, voilà que la 4e révolution se pointe le bout du nez et nous contraindra à créer des usines intelligentes.

En effet, dans un environnement qui se veut toujours plus innovant, l’industrie 4.0 obligera les PME à franchir le pas afin de demeurer compétitives. Il est somme toutes assez urgent de débuter un plan tel que recommandé par le gouvernement du Québec afin que notre province puisse rattraper son retard et ait la possibilité de gagner de nouveaux marchés.

Évidemment, un tel virage nécessite des investissements majeurs, on parle d’environ 7 à 9 % du chiffre d’affaires, les investissements se traduisent aussi par la formation et l’embauche de personnes qualifiées. Des études faites en Allemagne et aux États-Unis ont démontré que les qualifications requises chez la plupart des employés ne sont pas assez développées pour franchir le cap du 4.0 et le Québec n’y échappe pas.

Contrairement à la croyance populaire, l’automatisation et la robotisation des équipements ne volent pas d’emplois, mais permettent de migrer vers des emplois mieux rémunérés requérant des connaissances plus élevées.

Concrètement parlant, la révolution devrait s’appliquer à interconnecter les équipements et les processus de production pour en faire des systèmes de production intelligents. Ce qui portera les entreprises à revoir au complet leur mode de gestion, leur plan d’affaires et leur processus d’embauche.

Il faut voir d’un bon œil et saisir les occasions d’amélioration afin de demeurer compétitif. Les avantages seront nombreux pour les entreprises qui franchiront le cap : diminution du temps de suivi, meilleure anticipation de la production, information en temps réel de qualité, rapidité de traitement des données, ressources mieux adaptées, rapidité de traitement, maintenance prédictive, évitement des mauvaises surprises, omniprésence en tout temps permettant une prise de décision rapide, anticipation des stocks en fonction de la production.

Accepter de passer au niveau supérieur et ouvrir les bras à la révolution industrielle, c’est se donner le pouvoir d’innover!

PARTAGER
Article précédentCouche-Tard : Entrevue avec Judith Boisjoli, directrice des ressources humaines.
Article suivantLe service à la clientèle à l’ère du numérique !
Jimmy Baillargeon
Jimmy Baillargeon, Fondateur et Président de SAJB Automatisation et informatique industrielle, cumule près de 25 ans d’expérience dans son domaine. En 2014, son entreprise a remporté le Napoléon Entrepreneuriat Jeunesse, catégorie Émergence remis par la Chambre de Commerce de Drummondville. De plus, il a été nommé à la Jeune Chambre de Commerce comme entreprise de l’année et ce, a 2 reprises. Depuis sa création en 2011, SAJB est continuellement en croissance et il peut maintenant compter sur une équipe multidisciplinaire de 16 employés qui travaillent en synergie afin d’offrir un service exemplaire aux entreprises de la région. Passionné par l’automatisation, la robotique, les solutions innovatrices et les nouvelles technologies, Monsieur Baillargeon a a cœur la productivité de chacun de ses clients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici