Démystifions le management social !

0
Management social

 

Démystifions le management social !

Par Jean-Luc Doumont
Analyste d’affaires et en stratégies de communications

Pour plusieurs spécialistes mondiaux, le management social est devenu une « réponse stratégique pour rester concurrentiel face à l’évolution démographique et sociale » et devient ainsi une méthode systématique qui vise la compétitivité de l’entreprise.

En décembre dernier, l’Association québécoise des technologies (AQT) recevait comme conférencier, Louis Roy, président et fondateur du Groupe Optel, une multinationale qui est à l’origine de systèmes de traçabilité pour les médicaments et les dispositifs médicaux.

Pour cet ingénieur qui a toujours apprécié les technologies, la recette est simple. Il faut regarder et affronter toutes les occasions pour développer de nouveaux projets. Son leitmotiv est simple : « Un entrepreneur peut bouleverser le quotidien de la population, pas un gouvernement ».

Pour Louis Roy, chaque prix est un message de la communauté face à sa socioresponsabilité et sa mission sociale qui séduit et attire la main-d’œuvre pour venir travailler à ses côtés. « Les entrepreneurs sont des acteurs du changement et nous pouvons changer le monde tout en faisant de la business », a-t-il souligné à quelques reprises durant sa conférence.

Sans contredit, Louis Roy incarne le management social et humain. Même s’il possède 3 usines dans le monde et près de 900 employés à son actif, cet homme d’affaires a compris que même si son actif est dans une unité économique avec des facteurs de production, il a toujours su garder en tête sa mission sociale et s’entourer de personnes avec des valeurs exceptionnelles et engagées socialement.

Face au défi de main-d’œuvre que vivent plusieurs entreprises à travers le Québec, une problématique souvent abordée par les médias, les entrepreneurs développent et accentuent la communication de leur mission sociale pour attirer la perle rare. Les chercheurs d’emplois et ceux qui souhaitent de nouveaux défis professionnels misent en premier lieu sur les entreprises qui possèdent une forte empreinte sociale.

La socioresponsabilité d’une entreprise envers sa communauté est devenue un phénomène sociétal au même titre qu’une entreprise qui établit au sein de ses bureaux une politique de développement durable. Chaque employé devient un porte-parole unique de l’entreprise et fait connaître par le fait même la mission sociale de celle-ci.

Le monde du travail est en constante mutation. L’holacratie (entreprise libérée sans hiérarchie) a pris de l’ampleur et l’harmocratie est pour certains entrepreneurs la prochaine étape à franchir. Louis Roy n’incarne pas la direction générale, mais plutôt un gestionnaire qui joue un rôle de facilitateur et d’accompagnateur auprès de ses employés.

Appelé aussi « management participatif », les avantages y sont nombreux : mobilisation du personnel, rend l’entreprise plus humaine, favorise le respect de chacun et l’estime de soi. Puisque l’employé se sent utile, sa productivité augmente, de même que son efficacité. Le potentiel humain possède d’innombrables ressources que le management social a bien comprises.

Bref, êtes-vous un dirigeant ou un manager facilitateur ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici