5 trucs pour fidéliser ses lecteurs avec un blogue !

0
Fidéliser

5 trucs pour fidéliser ses lecteurs avec un blogue !

Par Martin Michaud

Si vous avez lu le premier texte sur le titre d’un blogue et l’image d’un blogue, vous êtes maintenant en mesure d’attirer plus de visiteurs.

Par contre, ce deuxième texte apporte plusieurs moyens pour que vos lecteurs décident de vous suivre et apprécient encore plus vos textes.

La majorité du contenu sur le Web est lu sur un mobile depuis quelques années !

Vous devez en tenir compte dans la configuration de vos textes.

 

Ces affirmations, ci-dessus, devraient vous faire changer plusieurs points dans votre manière d’écrire un texte pour le Web plutôt que pour un support papier.

Regardons cela ensemble pour mieux répondre aux nouvelles exigences, à la nouvelle réalité. Donc la manière de livrer du texte à ses lecteurs.

Partant du papier au Web sur ordinateur

Du Web sur ordinateur au Web sur mobile

L’évolution de la technologie fait que vous devez adapter la lisibilité de votre texte pour le Web.

La lecture, pour l’œil, sur l’écran d’un mobile, d’un ordinateur ou d’une tablette est différente. Sur le Web, nous avons été habitués à aller vite, très vite. C’est pourquoi l’œil d’un lecteur doit être capable de trouver facilement et rapidement des repères pour continuer sa lecture. Sinon, le visiteur se tanne et recherche ailleurs.

Fidéliser son lecteur passe beaucoup par la lisibilité du texte !

Comment adapter la lisibilité, pour une meilleure lecture d’un blogue ?

 

  • Vous devez aérer le texte et écrire des paragraphes de 5 à 6 lignes maximum. Laissez un bon espace entre vos paragraphes. De cette manière, vous aidez l’œil du lecteur à retrouver le prochain repère et continuer sa lecture.
  • Utilisez des points pour présenter une énumération comme je le fais en ce moment.

Ça donne toujours un repère pour continuer et moins fatiguer l’œil du lecteur.

  • Écrivez des textes de 350 à 700 mots maximum.

De cette façon, vous garderez l’accent sur une seule idée par blogue et pourrez y

développer des points spécifiques reliés à votre idée de départ.

  • Écrivez des phrases courtes. Sur le Web, une phrase devrait contenir un maximum de 20 mots. De cette manière, vous serez en mesure de mieux passer votre message, et le lecteur vous suivra dans vos explications.
  • Placez toujours quelques sous-titres. Vous donnez encore un repère à votre lecteur et établissez une hiérarchie de votre information à transmettre.

 

Imaginez un lecteur sur mobile qui essaie de lire des phrases de 45 mots dans un paragraphe de 18 lignes dans un Word.

Faites un test.

Écrivez dans votre logiciel Word sur votre portable de 13 pouces de large ou de 15 pouces de large et ramenez cela à un mobile. Vous devriez diviser par au moins 3 la largeur des phrases et multiplier par au moins 8 la longueur des paragraphes.

Pensez-vous que le lecteur vous suivra jusqu’au bout de votre texte ?

Il y a d’autres critères qui contribuent à fidéliser ses lecteurs. J’en parlerai dans un prochain blogue.

Par contre, je considérerais que les critères de lisibilité sont subtils, mais très importants pour l’expérience du lecteur.

Donc, si le lecteur retrouve facilement les informations qu’il désire dans vos textes, il y a de fortes chances de le fidéliser !

PARTAGER
Article précédentCinq raisons de se doter d’un comité consultatif en 2018 !
Article suivantL’épicerie du futur sera-t-elle mobile et autonome ?
Martin Michaud
Martin Michaud Propriétaire de Intellex marketing Éditeur en chef de Journal Action PME Il détient un parcours enrichi de plusieurs expériences qui lui apportent maintenant les connaissances pour guider sa clientèle. Dans la jeune vingtaine, il a été copropriétaire d’une boutique de sport pendant 4 ans. Ensuite, sa formation l’a mené, pour 13 ans, dans le monde de la finance dans les prêts aux entreprises et comme conseiller en placement. Dans les dernières années, il a évolué simultanément comme auteur d’un livre sur la finance internationale, ainsi que comme chroniqueur financier dans plusieurs journaux, des revues locales et une revue internationale. Il a découvert le marketing Web il y a quelques années. En 2015, il a approfondi ses connaissances théoriques et techniques et a ainsi pu en faire profiter ses premiers clients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici