Relations publiques et PME : comment survivre à votre party de bureau !

0
Party de bureau

Relations publiques et PME : comment survivre à votre « party de bureau »

 Par Marie-Eve Doyon

Qui dit entreprise et temps des fêtes dit bien souvent « party de bureau ». Bien que certaines entreprises décident de ne pas organiser d’événement particulier dans le temps des fêtes, il est fort probable que vous ayez le plaisir de participer à quelques événements festifs liés à votre travail cette année. Pour vous aider à en profiter au maximum, voici quelques conseils à garder en tête.

Choisissez soigneusement votre tenue
Quand on pense « party », on veut toujours faire un petit spécial avec notre tenue vestimentaire. Lors d’une soirée dans un cadre professionnel, vous devriez toujours vous demander si ce que vous portez aurait sa place au travail. Bien sûr, vous pouvez vous permettre un peu de brillant ou une cravate de saison. Par contre, il faudra éviter les décolletés trop plongeants, les jupes trop courtes et les chandails horribles qui feront la manchette toute l’année. Un party de Noël, ça demeure une activité professionnelle, pas une sortie entre amis d’enfance.

Respectez la thématique, ça fait partie de la fête !
Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à organiser des soirées thématiques pendant le temps des fêtes. Si votre patron ou votre comité organisateur a choisi une thématique, ayez la gentillesse de jouer le jeu. Vous n’avez pas besoin de dépenser une fortune pour un costume ou de vous déguiser comme un enfant, mais essayez de participer un minimum. Soirée casino/gangster ? Un chapeau et un faux cigare feront l’affaire. Une soirée country ? Sortez vos bottes de cowboy et vos bolos ! Entrez dans votre personnage et décrochez, vous savez que vous en avez envie, au fond…

 

Modérez votre consommation d’alcool. Beaucoup.
Il peut être tentant de lever le coude aux succès de la dernière année pendant votre party de Noël. Votre patron a peut-être décidé de vous offrir un bar ouvert ou de fournir des consommations avec le repas, toutefois, vous devriez en profiter avec modération. Un verre de vin, c’est bien ; un verre d’eau après, c’est mieux !

Puisque les soirées des fêtes s’étirent parfois et que les dernières semaines avant les vacances sont souvent éprouvantes, il est possible que l’alcool vous monte à la tête rapidement. Demandez à un collègue ou à votre conjoint de vous rappeler d’y aller mollo, on n’est jamais trop prudent ! D’ailleurs, si c’est vous qui organisez la fête, pensez à offrir des options sans alcool gratuitement à ceux qui en voudraient, vous serez surpris de la demande.

Planifiez vos déplacements

Si vous choisissez d’aller à votre party de bureau en voiture, n’oubliez pas de prévoir un retour sécuritaire. Opération Nez rouge offre des milliers de raccompagnements chaque année, toutefois les services de l’organisme ne sont disponibles que pendant le mois de décembre. N’oubliez pas que si vous avez un événement des fêtes un vendredi, c’est probable que de nombreuses autres entreprises de votre région en fassent de même. Si vous ne voulez pas attendre un raccompagnement pendant des heures, pensez à prendre un taxi ou à demander à un proche de vous servir de chauffeur désigné. Si c’est vous qui organisez la soirée, pensez à offrir un service de navette à votre équipe en signe de reconnaissance. Les plus petites organisations pourront aussi offrir des coupons de taxi à leurs invités.

Alimentez la conversation… correctement !
Comme dans les 5 à 7 et les déjeuners rencontres, il peut être difficile d’aborder les patrons et les collègues hors du bureau. Choisissez des sujets de conversation légers et non controversés. Évitez aussi de parler directement de votre tâche ou de vos projets professionnels. Après tout, vous êtes là pour relaxer ! Vous ne connaissez pas bien les gens à votre table ? Informez-vous d’eux ! Demandez-leur s’ils ont des traditions familiales ou ce qu’ils planifient pour les vacances. Partagez un peu de vos souvenirs des fêtes de votre enfance ou racontez une anecdote sympathique du temps des fêtes. N’oubliez pas que certains de vos collègues ont peut-être des traditions différentes des vôtres. Ils seront heureux de vous parler de leurs coutumes et de leurs propres souvenirs.

Démontrez votre reconnaissance envers vos supérieurs
L’événement auquel vous participez a certainement demandé beaucoup d’efforts et d’attention à ceux qui l’ont organisé. N’oubliez pas de les remercier pendant la soirée et dans les jours qui suivront l’événement. Le party de bureau, c’est le moment où votre entreprise vous remercie de votre travail, mais c’est également un moment parfait pour témoigner votre reconnaissance envers vos supérieurs. Vous ne savez pas trop comment faire. Un simple merci et une poignée de main à votre patron feront l’affaire. Soulignez votre appréciation pour le repas et les activités et offrez-lui vos meilleurs vœux pour le temps des fêtes. Un courriel ou une carte de remerciements envoyés dans les jours suivant l’événement seront encore plus appréciés et laisseront une impression favorable et durable.

Les soirées des fêtes sont toujours des événements mémorables. Profitez bien de votre soirée, mais n’oubliez pas que vos collègues s’en souviendront longtemps également ! Fêtez, dansez, participez, mais assurez-vous qu’on se rappellera positivement de votre passage à ce fameux party de bureau !

PARTAGER
Article précédentL’impact négatif du stress en affaires !
Article suivantL’heure du bilan 2017 et les objectifs pour 2018 !
Marie-Eve Doyon
Marie-Eve Doyon œuvre dans le domaine des relations publiques et des communications depuis près de 20 ans. En 2012, elle a fondé MEDia Relations Publiques, une petite entreprise offrant des services de communication, relations publiques, rédaction stratégique, relations de presse et gestion de crise. Après avoir commencé sa carrière en entreprise privée dans les domaines de l’hôtellerie et de la culture, elle a fait le saut en politique provinciale. Elle a fait partie du cabinet d’une vice-présidente de l’Assemblée nationale ainsi que des cabinets de la ministre de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine; de la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport ainsi que de la ministre des Services gouvernementaux. Au sein de ces équipes, madame Doyon a occupé tour à tour les fonctions d’attachée politique, de conseillère en communication et d’attachée de presse. Au fil de sa carrière, Marie-Eve Doyon a été appelée à organiser et coordonner de nombreux événements et conférences de presse. Rédactrice chevronnée, elle a effectué des relations média, rédigé des documents stratégiques, des plans de communication, des communiqués et des allocutions sur une base régulière. Depuis son retour en entreprise privée en 2010, elle est appelée à former des porte-paroles, effectuer des relations publiques, des relations de presse, animer différents comptes de médias sociaux et soutenir des organisations en situation de gestion de crise. Marie-Eve Doyon détient un baccalauréat en communication profil relations publiques de l’UQAM ainsi qu’un certificat en philosophie et littérature anglaise de l’Université de Montréal. medoyon@media-rp.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de mettre votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici